Conchyliculture

Du 17 au 20 mai le Comité Régional Conchylicole De Méditerranée fait découvrir nos huîtres partout sur le territoire !

Savourez les huîtres de Méditerranée !
Que vous les achetiez au marché, au mas, dans un kiosque ou en magasin...et que vous les savouriez à la maison, au resto, ou chez le producteur...la fraicheur iodée des coquillages de Méditerranée "espantera" assurément !

Pour mieux comprendre les enjeux des filières pêche et conchyliculture

Pour mieux comprendre les enjeux des filières pêche et conchyliculture Monsieur le Préfet de l'Hérault a passé l’après-midi de ce 15 mai avec les équipes de l’Ifremer.
Au menu se cette après-midi  : évolution de l’étang de Thau et table conchylicole du futur ; enjeux de la pêche durable.
Photo Préfet de l'Hérault

Pluie de médailles pour les huîtres et le Picpoul

C’est dans le décor ô combien symbolique de l’ancienne cave coopérative de Mèze que s’est déroulée une grande cérémonie organisée par le Syndicat des vignerons de l’AOP Picpoul de Pinet et le Comité Régional de Conchyliculture de Méditerranée en l’honneur des producteurs primés au concours général agricole de Paris.
Une véritable pluie de médailles pour les vignerons et les conchyliculteurs qui récompense tous les efforts fournis pour atteindre l’excellence.
Sénateur, député, sous-préfet, conseiller régional, conseillers départementaux, président de l’agglo, représentants des professionnels de la conchyliculture et de la viticulture, maires… de nombreuses personnalités étaient présentes pour remettre les diplômes aux lauréats et saluer la qualité de leur travail.
« En tant que maire de Mèze, je tiens à exprimer toute ma gratitude envers ces producteurs qui contribuent chaque jour à faire rayonner leur terroir et leur région. Un grand bravo à tous les médaillés du concours général agricole 2024, qu’ils cultivent le Picpoul, notre cépage emblématique ou qu’ils élèvent les huîtres qui font le bonheur de tous les gastronomes. » a déclaré Thierry Baëza en ouverture de cette cérémonie.

𝗔𝗽𝗽𝗲𝗹 𝗮̀ 𝗖𝗮𝗻𝗱𝗶𝗱𝗮𝘁𝘂𝗿𝗲𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝟰𝗲 𝗘́𝗱𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗔𝗴𝗿𝗶𝘀𝘁𝗮𝗿𝘀 𝟮𝟬𝟮𝟰, à Villeveyrac

𝗔𝗽𝗽𝗲𝗹 𝗮̀ 𝗖𝗮𝗻𝗱𝗶𝗱𝗮𝘁𝘂𝗿𝗲𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝟰𝗲 𝗘́𝗱𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗔𝗴𝗿𝗶𝘀𝘁𝗮𝗿𝘀 𝟮𝟬𝟮𝟰  - 𝗖𝗹𝗼̂𝘁𝘂𝗿𝗲 𝗹𝗲 𝟯𝟭 𝗠𝗮𝗿𝘀 !
𝗔𝘃𝗶𝘀 𝗮̀ 𝘁𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗮𝗴𝗿𝗶𝗰𝘂𝗹𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗵𝗲́𝗿𝗮𝘂𝗹𝘁𝗮𝗶𝘀 : si vous êtes à l'origine d'un projet innovant, d’un mode de production durable, d’un mode de commercialisation en circuit court, d'une installation-transmission réussie, d’une action collaborative et communautaire, de produits d'exception… C’est le moment de briller ! 
Nous vous invitons à participer à 𝗹𝗮 𝟰𝗲 𝗲́𝗱𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗔𝗴𝗿𝗶𝘀𝘁𝗮𝗿𝘀, 𝗹𝗲𝘀 𝘁𝗿𝗼𝗽𝗵𝗲́𝗲𝘀 𝗱𝗲 𝗹'𝗔𝗴𝗿𝗶𝗰𝘂𝗹𝘁𝘂𝗿𝗲 : organisés par Midi Libre via le Lab Agri, dont nous sommes fiers partenaires.
Saisissez l'opportunité de remporter l'un des trophées dans l'une des 8 catégories lors d'une prestigieuse cérémonie de remise des trophées qui se déroulera le 13 juin 2024 à Villeveyrac.
Cette édition est l'occasion idéale pour mettre en lumière vos efforts et votre entreprise agricole.
Pour participer au concours Agristars, c’est simple : inscrivez-vous avant le 31 mars 2024 !
𝗜𝗻𝘀𝗰𝗿𝗶𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗶𝗰𝗶 : https://lnkd.in/dtp3txGs
Ne manquez pas cette chance unique de reconnaissance et de célébration de votre contribution à l'agriculture de l'Hérault.

Salon de l’agriculture : les producteurs médaillés au Concours général agricole

11 producteurs de notre territoire viennent d’être distingués au Concours Général Agricole lors du Salon de l’agriculture 2024. Sète agglopôle méditerranée se réjouit de cette récompense, une reconnaissance parisienne directe de la qualité de l’activité et du savoir-faire des producteurs de notre terroir.  « Ces produits constituent une vitrine gustative d’excellence pour notre territoire, c’est une grande fierté pour nous tous » se réjouit François Commeinhes, Président de Sète agglopôle méditerranée.

 

Cette année, ils sont 5 ostréïculteurs et 6 viticulteurs à avoir été  récompensés, avec pas moins de 42 médailles décernées, un bon cru au regard du palmarès 2023 qui en comptait 35.  Les lauréats sont :

- Les ostréïculteurs : Laurent Arcella, à Mèze, Ludovic Moulis et la culture du Comte Ostrea, à Marseillan, Loïc Astier à Loupian et le Mas Quentin et Emmeline à Mèze ;

- Les vignobles (vins et muscat) : les Costières de Pomerols, le Domaine Saint André, les Caves Richemer, le domaine « Les Yeuses », la cave de rabelais à Mireval et Mas de Madame à Frontignan

 

En 2024 : 24 médailles d’or / 15 d’argent et 3 en Bronze / 11 participants

En 2023 : 17 médaillés d’or / 14 d’argent et 4 en bronze / 16 participants

 

Depuis bientôt 10 ans, SAM soutient les producteurs de son territoire à travers les manifestations agritouristiques qu’elle organise (Oursinades, Estivales, Fête de l’Anguille), ainsi que pendant la Fête des Vendanges de Montmartre à laquelle elle participe chaque année. Ces manifestations permettent de valoriser les produits de notre terroir et à tous de venir les (re)découvrir en un lieu festif et convivial. Tenez-vous d’ailleurs prêts pour le très prochain rendez-vous gourmet et festif de l’Agglo :  « L’Oursinade de Thau », qui se tiendra à Sète les 15 et 16 mars.

Depuis 2021 et jusqu’en 2026, SAM accompagne également les agriculteurs dans un projet expérimental de « Paiements pour Services Environnementaux » (PSE), qui a pour but de valoriser les pratiques agricoles respectueuses de l’environnement. Ce dispositif d’aides expérimental rémunère les services environnementaux rendus par les agriculteurs et encourage les pratiques les plus vertueuses. Il permet d’accompagner techniquement et financièrement à la transition agro-écologique des exploitations. 35 agriculteurs de Villeveyrac, Mèze et Loupian sont engagés dans ce projet.

 Le Pays de Thau a été également la première destination de l’Hérault à bénéficier du label « Vignobles & Découvertes » en 2013, renouvelé depuis tous les trois ans, label qui vise à récompenser une destination touristique viticole qui propose une offre de produits touristiques multiples et complémentaires. En partenariat avec Hérault Méditerranée, une nouvelle destination œnotouristique a également été élaborée et labellisée à son tour en 2018 : « Thau en Méditerranée ». Riche d’une centaine de partenaires : caves ou domaines viticoles, conchyliculteurs, hébergeurs, restaurateurs, professionnels du tourisme, du patrimoine et des loisirs…

Enfin, les producteurs du territoire seront églament à l’honneur lors du Salon des agricultures méditerranéennes organisé en juin prochain sur la commune de Villeveyrac.

 

Le Palmarès du Concours Général Agricole 2024 : les premières médailles...

Le Palmarès du Concours Général Agricole 2024

Du 24 février au 3 mars 2024 a lieu la 132e édition du Concours général agricole. Chaque année, à l’occasion du Salon international de l’agriculture, ce concours récompense le savoir-faire et l’excellence des produits et des vins français. Plus de vingt mille produits seront goûtés et jugés à l’aveugle.

Huître, Huîtres, Coquille, Moule

Quand le concours a-t-il été créé ?

En 1855, Napoléon III organise le premier concours universel d’animaux reproducteurs, d’emblée un franc succès. Après plusieurs évolutions, c’est en 1870 qu’il portera pour la première fois le nom de « Concours général agricole » (CGA). Il a donc fêté ses 150 ans en 2020.

Depuis sa tenue lors du SIA, il est co-propriété du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire et du Centre national des expositions et des concours agricoles (CENECA).

Quelles sont les différentes catégories de produits ?

Le Concours général agricole se répartit en cinq catégories :

  • le concours des animaux récompense les meilleurs animaux reproducteurs français ;
  • le concours des vins ;
  • le concours des produits ;
  • le concours dédié aux jeunes agriculteurs ;
  • le concours des pratiques agroécologiques. Celui-ci récompense l’équilibre agroécologique obtenu par les éleveurs sur leurs prairies.
  • Qui peut participer au concours ?

Seuls les professionnels de chaque catégorie peuvent présenter leurs produits. Les produits et les vins doivent également obligatoirement être fabriqués, transformés ou récoltés en France.

Vins, Lunettes, Verres À Vin

Il suffit ensuite de remplir une demande d’inscription en ligne.

Comment se compose le jury ?

En 2023, 5 592 jurés étaient présents, ils n'étaient pas tous uniquement professionnels. En effet, des consommateurs avertis ont pris part aux épreuves de sélection. Au préalable, ils avaient déposé leur candidature en ligne, avaient reçu une formation à la dégustation puis pris part aux épreuves de sélection. 20 catégories de produits ont été jugées.

Le saviez-vous ? Les dégustations se font ensuite à l’aveugle pour assurer une complète impartialité.

Qui sont les producteurs médaillés ?

Il s’agit principalement de petites structures. 81% des lauréats sont des entreprises familiales de petite taille, et 83% ont moins de 10 salariés. Ceux-ci participent majoritairement au marché national, en privilégiant les circuits courts.
On reconnaît les produits récompensés grâce à leur médaille portant une feuille de chêne dorée, argentée ou de bronze.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Huile D'Olive, Huile, Olives, Carafe

Pour plus d’informations, consulter le site du Concours Général Agricole.

Les résultats sur : https://palmares.concours-general-agricole.fr/produits

L’État, la Région et le Comité régional de conchyliculture de Méditerranée lancent « l’acte II » du contrat de filière depuis le Salon de l’Agriculture

Ce mardi 27 février, à l’occasion du Salon International de l’Agriculture, Pierre-André Durand, préfet de la région Occitanie, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Patrice Lafont, président du Comité régional de conchyliculture de Méditerranée (CRCM), ont lancé, en présence dHervé Berville, secrétaire d’État chargé de la mer et de la biodiversité, de François Houllier, président de l’IFREMER, ainsi que des partenaires de la filière conchylicole méditerranéenne, « l’acte II » du contrat de filière formalisé par la signature d’une déclaration d’intention pour la période 2024-2029.

 

Le premier et unique contrat de filière conchylicole de France a été initié en 2021 à l’échelle de l’Occitanie qui représente plus de 95% de la production méditerranéenne française. Depuis, il traduit la détermination de la profession et de ses partenaires publics à relever les défis économiques, démographiques, environnementaux et sanitaires auxquels doit faire face la filière.https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/Photo-Contrat-Filiere-Conchylicole-1-27-02-2024.jpg

 

Au total, 110 actions ont été engagées depuis 2021, représentant plus de 5 M mobilisés par l’Europe, l’État, la Région et les autres collectivités ou partenaires, afin d’accompagner les professionnels vers une conchyliculture pérenne, durable et résiliente.

 

Cette première phase du contrat de filière a donné lieu à des résultats concrets et structurants, parmi lesquels : la création d’une coopérative qui va permettre à la profession de mutualiser ses moyens pour renforcer sa compétitivité ; des études préalables à la mise en œuvre de bassins de mise à l’abri et d’écloseries de naissains d’huîtres locales mieux adaptées aux conditions climatiques ; des expérimentations innovantes pour adapter les outils de production, dont le prototype de table conchylicole du futur.

 

Fort de ce premier bilan positif, le CRCM et ses partenaires ont souhaité poursuivre cette dynamique en engageant la phase II du contrat, élargie à l’échelle de la façade méditerranéenne et pour les cinq prochaines années (2024-2029). Ainsi, de nouveaux partenaires seront intégrés à la démarche, à savoir la jeune coopérative maritime Conchyliculteurs de Méditerranée, la Région Sud et l’IFREMER.

 

L’engagement de ces partenaires dans cette nouvelle étape du contrat de filière s’est concrétisé ce mardi 27 février lors du Salon International de l’Agriculture à travers la signature d’une « déclaration d’intention 2024-2029 pour la filière conchylicole ».

 

Cette déclaration cible 3 orientations structurantes :

-          Favoriser l’adaptabilité et la résilience des écosystèmes face aux changements climatiques et aux pressions sanitaires ;

-          Accompagner les entreprises au quotidien et sécuriser les espaces de production ;

-          Valoriser et promouvoir les métiers et les produits de la conchyliculture.

 

« Les premières années du contrat de filière conchylicole ont démontré la capacité et la détermination des acteurs locaux, sous l’égide du président du Comité régional de la conchyliculture de Méditerranée, à conduire des actions concrètes et structurantes, pour mieux anticiper les impacts potentiels du changement climatique, adapter les modes et les outils de production, expérimenter de nouvelles pratiques, dans une logique de planification écologique. Fortement impliqué aux côtés de la profession, l’État a mobilisé des moyens exceptionnels de près de 1 M  pour soutenir une vingtaine d’actions sur la période 2021-2023. La relance de cette dynamique partenariale sur les 5 prochaines années doit permettre de renforcer la résilience de la profession, en vue d’assurer un avenir durable à cette filière qui constitue un élément clé du patrimoine et de l’économie du territoire. » Pierre-André Durand, préfet de la région Occitanie.

 

« Initiative unique en France, ce contrat de filière est d’ores-et-déjà une réussite. Il a permis de mobiliser tout un collectif autour d’un projet d’avenir partagé. Ensemble, nous apportons des réponses concrètes aux enjeux de la filière, avec la volonté de redonner espoir et perspectives à une profession qui subit, tout comme les agriculteurs et les pêcheurs, de nombreuses contraintes notamment climatiques ou sanitaires.

Ce nouveau contrat plus ambitieux aura pour priorités l’adaptation au changement climatique, le renouvellement des générations, la protection des zones de production ainsi que la reconnaissance de ce produit de qualité. Pour la Région, cette montée en puissance se traduira notamment par la mise à disposition de son foncier sur la zone halieutique de Sète-Frontignan ainsi que du Cépralmar. Et nous mobiliserons plus de 7 M€ au titre du Fonds Européens pour les Affaires Maritimes, la Pêche et l’Aquaculture.

Je tiens à saluer enfin la mobilisation de la Région Sud qui rejoint la démarche. Un signal fort et une très bonne nouvelle pour toute la façade Méditerranéenne ! » Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 

« La démarche de Contrat de filière conchylicole a été initiée fin 2018 afin de répondre au besoin de structuration de la filière, et aux grands enjeux auxquels nos entreprises devaient, et doivent, faire face. Je suis heureux et honoré d’avoir réussi à mener cette gageure, et de constater que d’autres filières comme la pêche, ou encore les industries nautiques, localement ou nationalement, nous ont emboité le pas. La phase I a permis de montrer que le partenariat porte toujours ses fruits, et avons ainsi pu mener un nombre conséquent d’actions toutes autant utiles les unes que les autres pour sécuriser et pérenniser notre filière, ô combien identitaire du littoral méditerranéen. Poursuivre et s’engager vers une phase II plus ambitieuse nous est alors apparu comme une évidence… Un pas de temps plus long, un nombre resserré d’actions pour un suivi plus fin, et de nouveaux partenaires, nous permettront d’aller encore plus loin et d’accompagner toujours mieux l’ensemble des entreprises conchylicoles de la façade Méditerranée ! A l’aune du Contrat de filière 2021-2023, je souhaite que le précepte du Contrat de filière conchylicole méditerranéen 2024-2029 soit : implication de tous, adaptation du cadre et des engagements, et consécration de nos projets ! » Patrice Lafont, président du Comité régional de conchyliculture de Méditerranée.

photos de la signature ce mardi 27 février lors du SIA : Léo Arcangeli - Région Occitanie).

https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/Photo-Contrat-Filiere-Conchylicole-2-27-02-2024.jpg

 

La conchyliculture en Méditerranée

 

- 12 circonscriptions conchylicoles : Leucate, Vendres, Thau, Marseillan, Mèze, Loupian, Bouzigues, Sète, Frontignan, Port Saint-Louis-du-Rhône, La Seyne-sur-Mer et Aléria ;

- 3 régions et 5 départements ;

- 3 zones de production en lagune : Diana, Thau, Salses-Leucate ;

- 6 zones en mer ouverte : Sète-Frontignan, Sète-Marseillan, Gruissan, Fleury-d’Aude, Anse de Carteau, Baie de Tamaris ;

- De 7 à 11 000 tonnes d’huîtres produites par an ;

- De 5 à 7 500 tonnes de moules produites par an ;

- 500 entreprises ;

- > 1 100 emplois directs ;

- 45 M€ de chiffre d’affaires par an

 

La coopérative maritime Conchyliculteurs de Méditerranée, la Région Sud et l’IFREMER rejoignent désormais les partenaires déjà engagés depuis 2021 : le Comité régional de conchyliculture de Méditerranée, l’État, la Région Occitanie, le Département de l’Hérault, Sète Agglopôle Méditerranée, le Syndicat mixte du bassin de Thau, le Cépralmar (Centre d'étude pour la promotion des activités lagunaires et maritimes), le lycée d’enseignement maritime Paul Bousquet à Sète et la Chambre d’agriculture de l’Hérault.

 

La préfecture de l'Hérault et la préfecture maritime de la Méditerranée dressent le bilan de la lutte contre les vols d'huitres de l'étang de Thau.

D'après France Bleu Hérault

France, Sète, Méditerranée

La préfecture de l'Hérault et la préfecture maritime de la Méditerranée dressent le bilan de la lutte contre les vols d'huitres de l'étang de Thau. En 2023, plus de 500 personnes ont été contrôlées, quatre vols ont été recensés. 

C'est surtout à l'époque des fêtes de fin d'année que les huitres attisent les convoitises.............. Période des contrôles les plus nombreux..........

Lire sur https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/bilan

Du 24 février au 3 mars, le Département s’exposera au Salon International de l’Agriculture à Paris aux côtés de la Chambre d’Agriculture

Du 24 février au 3 mars, le Département s’exposera au Salon International de l’Agriculture à Paris aux côtés de la Chambre d’Agriculture. Un événement incontournable - qui fêtera ses 60 ans cette année - pour soutenir et valoriser les filières agricoles héraultaises, et mettre en avant le soutien et les initiatives du Département en faveur d’une viticulture vertueuse et durable.

PARTEZ À LA DÉCOUVERTE DES RICHESSES DU TERRITOIRE HÉRAULTAIS

Fiers des producteurs et viticulteurs héraultais, ambassadeurs du territoire, le Département de l’Hérault propose sur son stand aux visiteurs de les rencontrer et de découvrir leurs produits locaux, témoins savoureux de la richesse de ce territoire aux paysages d’exception situé entre terre et mer (vins, miels, huile d’olive…). Des animations de dégustation sont également prévues.

Reprenant les codes d’un village du Sud aux couleurs chaudes et animées de l’Hérault, il propose également au public de s’exercer à la pétanque, de tester ses connaissances sur le territoire avec un jeu quizz et de gagner de nombreux cadeaux. De quoi goûter un peu de la douceur de vivre héraultaise et donner des idées d’activités culturelles et sportives respectueuses de l’environnement aux curieux en quête de leur destination pour les prochaines vacances !

RENDEZ-VOUS SUR LE STAND DU DÉPARTEMENT

Hall 7.1 – Pavillon produits et saveurs de France – stand F088                         

RENCONTREZ NOS PRODUCTEURS & DÉGUSTEZ LEURS PRODUITS LOCAUX

§  Du 24/02 au 26/02 : Dégustation et présentation des vins IGP de l'Hérault par la Fédération héraultaise des IGP 

§  Du 28/02 au 01/03 : Initiation à la dégustation de vins AOP Languedoc AOP Languedoc (terroir, saveurs, arômes) par l’Ecole des vins du Languedoc

§  Du 02/03 au 03/03 : Dégustations de vins thématiques (couleurs, monocépages…) par le Syndicat des producteurs de vins de Pays d’Oc

PLANNING DES ANIMATIONS SUR LE STAND

Dimanche 25 février

  • 10h-11h30 : Dégustation Pélardon (AOP)
  • 15h-18h : Table conchylicole animée par le Comité régional de conchyliculture de Méditerranée (Quizz, goodies…) et dégustations d’huîtres et de vins AOP Picpoul de Pinet

Mardi 27 février

  • 11h30 : Inauguration du stand en présence des élus du Conseil départemental et de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault

Jeudi 29 février

  • 14h-15h : Présentation de la Châtaigne des Cévennes (AOC) et dégustation de crème de marron
  • 15h-16h : Présentation et dégustation de Roquefort (AOP)

Vendredi 1er mars

  • 10h30-11h30 : Dégustations comparées d'huiles d'olive et d'olives de différentes variétés par l’Huilerie Confiserie de Clermont l’Hérault
  • 17h-18h : Présentation de la spécificité de la pêche au thon rouge en Méditerranée, dégustation de thon par l’organisation de producteurs sétoise SATHOAN

Samedi 2 mars

  • 10h30-11h30 : Dégustations comparées d'huiles d'olive et d'olives de différentes variétés par l’Huilerie Confiserie de Clermont l’Hérault

 

Le député de l’Hérault Aurélien Lopez-Liguori communique : " à quand l’ouverture du fonds de souveraineté alimentaire aux conchyliculteurs ?"

Le député interroge le ministre : à quand l’ouverture du fonds de souveraineté alimentaire aux conchyliculteurs ?

            Le député de l’Hérault Aurélien Lopez-Liguori a déposé une question écrite, publiée ce mardi 20 février, à destination du Ministre de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire. Il lui demande d’ouvrir le « fonds de souveraineté alimentaire et de transition écologique » aux conchyliculteurs.

            "Ce fonds doit permettre aux exploitations agricoles de financer leur adaptation au changement climatique. Or les conchyliculteurs, exploitations agricoles à part entière, sont amenés à financer nombre de structures dépolluantes, telles que des équipements pour purifier les coquillages. La viabilité de ces derniers peut en effet être menacée du fait des aléas climatiques pouvant provoquer une dégradation de la qualité de l’eau.

Les conchyliculteurs ne sont cependant pas aujourd’hui inclus dans le fonds de souveraineté.

Alors qu'ils sont de véritables sentinelles de l’environnement, il serait tout à fait approprié de leur attribuer cette aide. Cette question écrite est le résultat d’échanges nourris avec les conchyliculteurs et de visites sur le terrain ; le député reste attentif à leurs préoccupations et demeure vigilant sur la réponse qui sera apportée à cette question."

 Le député de l’Hérault Aurélien Lopez-Liguori 

Lire la question écrite

Question n°15279 - Assemblée nationale (assemblee-nationale.fr)

L'huître de Méditerranée en direct du parc jusque dans vos assiettes !

C'est de saison ! 
L'huître de Méditerranée en direct du parc jusque dans vos assiettes !
Dans l'Archipel de Thau, c'est toute l'année qu'on adore les déguster !

Sur l'étang de Thau, dans l'Hérault, les ostréiculteurs sont sur le pied de guerre pour préparer leurs huîtres et les fêtes.

Selon FR3 : Huître, Coquillage, Fruits De Mer

L'an dernier, une contamination au norovirus avait entraîné l'interdiction de leur vente pour le Nouvel An. Une catastrophe économique dont la filière conchylicole peine encore à se relever.

Depuis quelques jours, l’activité redouble dans cette ferme conchylicole du bassin de Thau, installée à Bouzigues.

Pas une minute à perdre. Tout doit être prêt pour les fêtes de Noël qui arrivent. Une période capitale qui représente à elle seule plus de 30% du chiffre d’affaires de cette entreprise familiale de l'Hérault...................................................

Voir et lire sur : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/sete/video-les-mas-ostreicoles-de-la-lagune-de-thau-s-activent-et-preparent-leurs-huitres-avant-les-fetes-de-fin-d-annee-2888960.html

Sur l'étang de Thau, dans l'Hérault, les ostréiculteurs sont sur le pied de guerre pour préparer leurs huîtres et les fêtes.

Selon FR3 : Huître, Coquillage, Fruits De Mer

L'an dernier, une contamination au norovirus avait entraîné l'interdiction de leur vente pour le Nouvel An. Une catastrophe économique dont la filière conchylicole peine encore à se relever.

Depuis quelques jours, l’activité redouble dans cette ferme conchylicole du bassin de Thau, installée à Bouzigues.

Pas une minute à perdre. Tout doit être prêt pour les fêtes de Noël qui arrivent. Une période capitale qui représente à elle seule plus de 30% du chiffre d’affaires de cette entreprise familiale de l'Hérault...................................................

Voir et lire sur : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/sete/video-les-mas-ostreicoles-de-la-lagune-de-thau-s-activent-et-preparent-leurs-huitres-avant-les-fetes-de-fin-d-annee-2888960.html