Photographie

Sète : expo photo à l’Atelier Révolution

Du 17 mai au 5 juillet 2024, l’Atelier Révolution donne carte blanche à Salomé Thérond et Manuel Blanc. Elle y présente Rappelle-moi, le travail qu’elle mène depuis trois ans : une immersion dans la jeunesse, ses espoirs et ses illusions. Il y expose Rapport d’échelle : une vision « en aplomb » de la situation à Gaza. 

Vidéaste et photographe, Salomé Thérond reconstruit le monde qui l’entoure à travers ses écrits et ses créations visuelles. Rappelle-moi est le résultat de l’immersion qu’elle mène depuis trois ans dans la jeunesse, ses espoirs et ses illusions. 

Ancien journaliste, Manuel Blanc a longtemps collaboré à la compagnie des arts de la rue Komplex Kapharnaüm, avant de se consacrer à son travail de plasticien. Il réalise aujourd’hui des visuels en lien avec l’actualité, des détournements in situ et des interventions plastiques qu’il restitue dans l’espace public.

L’Atelier Révolution, tiers-lieu artistique & solidaire, est situé au 21, rue Révolution à Sète. Entrée libre tous les lundis et jeudis matins, de 9h30 à 12h, ainsi que les vendredis 17 mai, 31 mai, 14 juin et 28 juin, de 9h30 à 19h. 

Plus d'info : Agenda – L'Atelier Révolution
 

Le tout jeune festival photo sétois Itinérances Foto 2024 ouvre les portes des galeries et ateliers d'artistes à travers la ville jusqu'au 20 mai.

Le tout jeune festival photo sétois Itinérances Foto 2024 a ouvert les portes des galeries et ateliers d'artistes à travers la ville jusqu'au 20 mai.
20 lieux et 25 photographes contemporains vous attendent gratuitement pour des rencontres, des visites d'expositions et vernissages, comme celui de "Civis Maritimus" organisé salle Tarbouriech jeudi soir, en présence de Sylvie et Bernard Renoux, co-fondateurs du festival, Claude Muslin, adjointe à la culture et Jeanne Corporon, adjointe à l'audiovisuel.
Tout le programme ici https://cutt.ly/seed91Yi

Festival Boutographies du 4 au 26 mai 2024 : rencontres photographiques à Montpellier

  • Du 04 mai 2024 au 26 mai 2024

Initié en 2001, le festival des Boutographies vous donne rendez-vous du 6 au 28 mai 2023 au Pavillon Populaire et dans divers lieux d'expositions photographiques de Montpellier.

Festival Boutographies du 4 au 26 mai 2024 : rencontres photographiques à Montpellier

Du 4 au 26 mai 2024, 9 artistes exposent leurs oeuvres au public au Pavillon Populaire, lieu d’art photographique de référence à Montpellier, et 4 expositions parallèles vous sont proposées au Jardin des plantes, à la Maison de Heidelberg, au Tri postal et à Pierrevives.

Programme 2024

La couleur de la grenade, Alexandre Bagdassarian

Du 4 au 26 mai au Pavillon Populaire

Vernissage samedi 4 mai à 11h

White Water - La route de glaces, Charles Xelot

Du 4 au 26 mai au Pavillon Populaire

Vernissage samedi 4 mai à 11h

I saw a tree bearing stones in the place of apples and pears, Emilia Martin

Du 4 au 26 mai au Pavillon Populaire

Vernissage samedi 4 mai à 11h

"...it's easier for me like that...", Giulia Thinnes

Du 4 au 26 mai au Pavillon Populaire

Vernissage samedi 4 mai à 11h

La bonne vie, Kathleen Missud

Du 4 au 26 mai au Pavillon Populaire

Vernissage samedi 4 mai à 11h

Bone Foam, Maria Oliveira

Du 4 au 26 mai au Pavillon Populaire

Vernissage samedi 4 mai à 11h

Anima Mundi, Máté Bartha

Du 4 au 26 mai au Pavillon Populaire

Vernissage samedi 4 mai à 11h

Hyper Life, Stéphanie Lacombe

Du 4 au 26 mai au Pavillon Populaire

Vernissage samedi 4 mai à 11h

I Taste the Blacklight, Tomoko Nagakawa

Du 4 au 26 mai au Pavillon Populaire

Vernissage samedi 4 mai à 11h

Site internet

Un stage "chambre photographique" avec l'école des beaux-arts

Cet atelier s’adresse non seulement aux utilisateurs.trices d’une chambre photographique, mais aussi aux curieuses et curieux qui souhaitent enrichir leur pratique artistique de la photo "rétro" !
. Ouvert aux enfants - ados - familles / A partir de 8 ans
. Inscription à l’école ou au 04 99 04 76 10 à partir du 22 avril
Peut être une image de plan, niveau et texte qui dit ’TROBRILLANT CAMERA CAMERAOBSCURA OBSCURA (M°Modlel.) CHAMBRE PHOTOGRAPhIQUE CHAMBREPHOTOGAPHiQVE raPhIQUE 4.Sheet-Sheet& 1 4.Sheet- Sheet Patented:Mai Mai 2024 W mitnesses: ECOLE ECOLEJESBEAUKARTS les BEAUX ARTS deSETE de SETE ARTS PLASTIQUES ENFANTS ADOS FAMILLE BEAUX- ARTS DE SÈTE SAMEDI 4 MA STAGE CAMÉRA OBSCURA LACHAMBREP PHOTOGRAPHIQUE AVECV VECVANESSA THEVENOT PIRIS ET ET FRÉDÉRIC TROBRILLANT. ARTISTE INVITÉ NSCRIPTION ON 'ECOLE 04 99 SPARTTR PARTER RIL CESN 2024 E HEURE RE ADULTE ENFANT BEAUX-ARTS SETE 23 RUE JEAH NOVLIN 10 የትዊ፡ ville de sete 時’

Concours photo "Lumière sur les Ports" 4ème édition

Le concours photo "Lumière sur les Ports", tient sa 4ème édition.
Il est ouvert à tous les photographes amateurs voulant proposer leurs séries de photos prises dans les ports maritimes et fluviaux d’Occitanie.
Le thème de l'année : "L'environnement et les Ports"
L'occasion de valoriser la biodiversité des écosystèmes riches et dynamiques des ports.
À travers vos clichés, montrez-nous comment l'environnement et les ports interagissent, mettez en lumière la cohabitation harmonieuse ou les défis écologiques auxquels ces zones sont confrontées.
Comment participer :
Capturer des images inspirantes mettant en avant le thème du concours.
Choisir les meilleures photos (10 par candidature).
Remplir le dossier de candidature en ligne ici avant le 30 juin 2024
Prix :
Les meilleures photographies seront sélectionnées par un jury composé de photographes amateurs et professionnels, de membres du Festival OFF Perpignan, de l’UVPO et de l’association Ports de Caractère.
Prix détaillés dans le dossier de candidature (chèques cadeaux)

Les 40 finalistes Estée Lauder Companies Pink Ribbon Photo Award 2023, dont Solange Haccart, de Sète.

Retrouvez les 40 photographies finalistes et leurs histoires, sélectionnées par le Jury pour la douzième édition du Estée Lauder Companies Pink Ribbon Photo Award. (2023)

La Photographie, Prendre Des Photos

Aller surhttps://pinkribbonaward.fr/fr/le-concours/les-finalistes-2023

3 séries emblématiques du photographe Raymond Depardon en donation au musée Fabre

Michaël DELAFOSSE et Michel Hilaire, Conservateur général du Patrimoine, Directeur du musée Fabre, ont reçu Raymond Depardon et son épouse Claudine Nougaret mardi 30 janvier 2024 pour la signature officielle de la donation de "Rural", "Son œil dans ma main" et "Communes" au musée Fabre, 3 séries emblématiques de l'œuvre du photographe à la renommée internationale, créateur de l’agence Gamma et membre de Magnum.

Cette donation de près de 200 tirages de Raymond Depardon bénéficiera d’un accrochage en 2025/2026 au sein des collections patrimoniales.

 

"Je suis très fier et profondément touché par ce geste. La donation faite ici est un acte de sincérité, comme souvent les artistes peuvent en témoigner " a déclaré Michaël DELAFOSSE qui a souhaité en retour offrir une "carte blanche" à Raymond Depardon dès la réouverture du Pavillon Populaire après sa rénovation en 2025.

Raymond Depardon, photographe majeur de renommée internationale, créateur de l’agence Gamma et membre de Magnum photos et Claudine Nougaret, son épouse, productrice de cinéma et native de Montpellier, n’ont cessé de photographier et filmer le monde comme il va, aussi bien dans ses mutations économiques que politiques, à hauteur d’homme : ils ont ainsi produit une œuvre d’une qualité profondément humaine et universelle.

Ensemble, ils souhaitent aujourd‘hui faire don de Rural, Son œil dans ma main et Communes, 3 ensembles photographiques emblématiques de cette œuvre, afin d’en faire bénéficier le plus large public et de témoigner leur attachement à Montpellier et au musée Fabre.

Cette donation inaugure l’entrée de la photographie dans les collections du musée Fabre, élargissant la modernité de ces dernières à un médium qui accompagne la révolution industrielle, et questionne la représentation par les techniques traditionnelles. Désormais, alors que l’art continue à évoluer avec les techniques les plus contemporaines, il est crucial pour un musée des beaux-arts tel que le musée Fabre d’intégrer des techniques d’ores et déjà historiques qui font partie finalement d’une évolution logique.

Raymond Depardon une vie derrière l’objectif

Tour à tour reporter de guerre, photographe, documentariste, Raymond Depardon, né à Villefranche-sur-Saône en 1942, a pris la route dès l’âge de 16 ans pour observer le monde à travers l’objectif de son appareil photo ou de sa caméra.

Après avoir quitté la ferme familiale pour « monter à la capitale » et vivre sa passion pour la photographie, il n’a jamais renoncé à ses racines paysannes qu’il a retrouvées et saisies aussi bien dans le monde entier qu’en France et sur ses terres natales.

Aujourd’hui, on ne compte plus les expositions de l’œuvre photographique de Raymond Depardon, associée à celle plus documentaire, de par le monde entier. Parmi les expositions les plus récentes, ont été distinguées celle donnée à l’Institut du monde arabe, « Son œil dans ma main », en collaboration avec l’écrivain journaliste Kamel Daoud, à l’occasion de la célébration des soixante ans de l’indépendance de l’Algérie, ainsi que, sur le plan local, en 2022, l’exposition « Communes » au Pavillon Populaire de Montpellier.

Gilles Favier, "Le Monde en face", jusqu'au 23 décembre

15 SEPTEMBRE - 23 DÉCEMBRE 2023

GILLES FAVIER

LE MONDE EN FACE


© GILLES FAVIER

Si nous connaissons Gilles Favier comme le directeur artistique d’ImageSingulières, nous connaissons moins son travail personnel. Gilles Favier est avant tout un photographe, humaniste et politique au sens large du terme.

ImageSingulières prenant de nouvelles directions, j’ai souhaité dédier la dernière exposition de l’année à mieux faire connaître son travail photographique.

Membre de l’Agence VU’ pendant 30 ans, fidèle du journal Libération, il accomplit un travail de documentariste qui nous amène à porter sur la société un regard différent, à nous réinterroger.  Ses photographies saisissent avec empathie des tranches de vie qui ne nous sont pas si étrangères, parfois même familières.

Nourrit aux images de Diane Arbus, Gilles Favier photographie celles et ceux qui ont, en partie, construit la France d’aujourd’hui. Des Français qui malgré la crise restent fiers de leurs valeurs républicaines et prêts à les défendre. Mais pas seulement. Il s’intéresse plus largement à ces hommes et ces femmes qui appartiennent à la classe populaire, et bien au-delà de l’hexagone.

Pour cette rétrospective, nous montrerons notamment ses travaux sur le conflit nord-irlandais à Belfast, les à-côtés du tournage de La Haine, sa vision intime de Valparaiso, les quartiers nord de Marseille, les traces du monde ouvrier à Saint-Etienne, la route des esclaves, sur les traces de Pierre Verger entre le Bénin et Bahia, et sa série One Star Hôtel.

Gilles Favier revendique sa fonction de photographe documentaire, de témoin, analyste et complice, et affirme la nécessité d’une forme photographique, non spectaculaire, pour rendre compte.


Valérie Laquittant, directrice d’ImageSingulières

LE PHOTOGRAPHE > GILLES FAVIER

Gilles Favier est un photographe français né en 1955 à Roanne.
En 1981, il rencontre Christian Caujolle qui vient de créer le service photo de Libération. Commence alors une collaboration qui ne s’est jamais interrompue avec le quotidien. Il a été membre de l’Agence VU’ de 1987 à 2016 et enseigne à l’ETPA Toulouse depuis 1990.

Son implication dans l’information et ses relations avec la presse quotidienne ne l’ont jamais empêché de développer des projets personnels qui sont tous liés à son engagement, à sa volonté d’analyser, de questionner, de mettre en doute le monde contemporain. Ce qu’il aime dans l’art de la photographie, c’est de ne pas être toujours sous contrôle et de laisser la part au hasard.

Il a quitté Paris et vit désormais dans le sud de la France. Gilles Favier est fondateur et directeur artistique d’ImageSingulières à Sète depuis 2009.

Exposition : Centre photographique documentaire de Sète

Gratuit / Tout public

Du mercredi au dimanche de 14h à 18h

C'est la dernière ligne droite pour choisir vos prix coup de cœur parmi les œuvres finalistes du concours organisé par la SATHOAN, le "poisson voyageur"

C'est la dernière ligne droite pour choisir vos prix coup de cœur parmi les œuvres finalistes du concours organisé par la SATHOAN, le "poisson voyageur", actuellement visible au Musée de la Mer.
Pour voter pour votre photo ou dessin préféré, il suffit de vous rendre sur le site poissonvoyageur.fr avant le 15 décembre.
Découvrez le témoignage vidéo de Guy Savoy, célèbre chef gastronomique et grand parrain du concours.

Le vernissage de l’exposition ‘Le Poisson Voyageur’

Le concours photo et dessin « Le Poisson Voyageur » s’est déroulé du 1er avril au 15 octobre 2023. Organisé par la SATHOAN sous le parrainage de Guy Savoy et avec le soutien de nombreux partenaires, il était ouvert à tous les artistes passionnés et visait à célébrer la pêche artisanale de Méditerranée ainsi que la beauté et la diversité de la vie marine.

Au total, plus de 500 photos et dessins ont été envoyés dans les 5 thèmes proposés, soit plus de 400 candidats.

Photographe, Caméra, Lentille

Au total, plus de 500 photos et dessins ont été envoyés dans les 5 thèmes proposés, soit plus de 400 candidats.

 

Les 30 œuvres finalistes sélectionnées parmi les photos et dessins sont exposées jusqu’au 13 décembre au musée de la Mer à Sète.

 

Au Musée de la Mer- 1 rue Jean Vilar - Sète

EXPOSITION : DE L'ÉTANG AU JARDIN

16 Rue du Jardin des fleurs
34200Affiche De l'étang au jardin v1.jpg
SETE
Avec son appareil photo et les outils numériques, Philippe Ormières revisite la réalité, sans jamais la trahir, en lui apportant des touches personnelles d'humour et de poésie. Venez découvrir ses créations graphiques et laissez votre imagination flotter entre terre et mer, sous-bois et vagues, ocres des sous-bois et bleu de la mer...
Une immersion colorée et joyeuse dans un univers de réalisme et de magie !
Décodanse - 16 rue du jardin des fleurs 34200 Sète. - Les 2 et 3 décembre 2023 de 15 h à 19 h ou sur RDV à 06 23 11 49 98 

Du samedi 02 au dimanche 03 décembre 2023

de 15:00 à 19:00

GRANDE VENTE DE PHOTOS

Du samedi 18 au dimanche 19 novembre 2023

de 10:00 à 18:00

Centre photographique documentaire - ImageSingulières
04 67 18 27 54
IS23_2286©MaximeDuhamel.jpg
Lieu
The Rio
7 quai Léopold Suquet
34200
SETE
L’association CéTàVOIR cesse ses activités sur le territoire de Sète et son agglomération à la fin de l’année 2023 pour se relocaliser sur un autre territoire. (cf. communiqué de presse)
Cette décision fait notamment suite à une situation financière difficile.

Afin de combler le déficit, de clôturer les activités de la meilleure manière qu’il soit, d’organiser le déménagement et d’amorcer de nouveaux projets, l’Association CéTàVOIR propose une grande vente de soutien les 18 et 19 novembre prochains, organisée à The Rio.

N’étant plus en mesure de stocker les expositions qui ont été produites et souhaitant éviter de détruire des photographies, nous avons fait appel au soutien des photographes invité.e.s en résidence depuis 2008 pour proposer des tarifs très accessibles.

Attachée à ses valeurs, l’association reversera un pourcentage des ventes aux photographes sous forme de droits d’auteur.

Photographes dont les oeuvres seront en vente : Juliana Beasley, Juan-Manuel Castro-Prieto, Richard Dumas, Gabrielle Duplantier, Cédric Gerbehaye, Stéphane Lavoué, Bertrand Meunier, Anders Petersen, Clémentine Schneidermann et Vanessa Winship.

Sète : grande vente de photographies à The Rio les 18 et 19 novembre

Photographies, Lentilles

L’association CéTàVOIR, organisatrice du festival ImageSingulières  cesse ses activités sur le territoire de Sète et son agglomération à la fin de l’année 2023 pour se relocaliser sur un autre territoire, dans les Cévennes probablement. Cette décision fait notamment suite à une situation financière difficile. Afin de combler son déficit, de clôturer les activités de la meilleure manière qu’il soit, d’organiser le déménagement et d’amorcer de nouveaux projets, l’association propose une grande vente de soutien les 18 et 19 novembre prochains, organisée à The Rio à Sète.
N’étant plus en mesure de stocker les expositions qui ont été produites et souhaitant éviter de détruire des photographies, l’association a fait appel au soutien des photographes invités en résidence depuis 2008 afin de proposer des tarifs très accessibles. Un pourcentage des ventes sera bien évidemment reversé aux photographes.

Photographes dont les œuvres seront en vente

Juliana Beasley, Juan-Manuel Castro-Prieto, Richard Dumas, Gabrielle Duplantier, Cédric Gerbehaye, Stéphane Lavoué, Bertrand Meunier, Anders Petersen, Clémentine Schneidermann et Vanessa Winship.

 

The Rio, 7 Quai Léopold Suquet, à Sète