ASSOCIATIONS & Partis

Installation de 15 nichoirs pour oiseaux à Palavas-les-Flots !

15 nichoirs ont été installés dans le parc du Levant et le parc Saint-Pierre de Palavas-les-Flots par la commune, suite à un partenariat avec la LPO Occitanie DT Hérault et le Lions Club d’Hérault.
Une animation de sensibilisation a été réalisée dans une classe de CE2 de l’école Louis Pasteur, pour présenter aux élèves l'utilité des nichoirs et les espèces d'oiseaux qu'ils ont la chance de côtoyer dans la ville.
Jeudi 16 mai, s'est déroulée l’inauguration de ces nichoirs au magnifique parc du Levant. Le maire de la ville, les http://xn--lu-9ia.es/, le président de la LPO Occitanie, membres du Lions Club Hérault et présidente du Lions Club Occitanie étaient présents. La professeure de l'école ainsi que quelques élèves sont également venus assister à cet évènement.
Peut être une image de chouette, arbre et texte

Le programme du mois de juin pour l'Aquarium Café de Montbazin

Le programme du mois de juin pour l'Aquarium Café de Montbazin

Lundi 10 juin à 20h30 séance spéciale avec Ciné C Toi "NIGHT ON EARTH" de Jim Jarmush

Au Comoedia
Lundi 10 juin à 20h30
Séance spéciale avec Ciné C Toi
NIGHT ON EARTH de Jim Jarmush

ASSEMBLEE GENERALE DE L'UNRP-Languedoc-Roussillon

Ce 4 juin, le Président de la Section Languedoc-Roussillon de L’UNRP, Gérard AUROUZE avait convié les membres à l'Assemblée Générale dans les locaux de l'Euro-Hôtel au Fenouillet à PEROLS 34

A heure dite, une trentaine de participants avait répondu favorablement à l’invitation, et le Président, après quelques mots de bienvenue et présentation de Mme Andrée GAUDIN, Membre du Conseil d'Administration de la 9ème région, représentant le Bureau National., demandait l'observation d'une minute de silence en hommage aux disparus de l'année ainsi que pour les membres des forces de l'ordre ou militaires décédés au cours des missions.

Dès le début, il ne pouvait que constater la baisse inéluctable du nombre d’adhérents alors qu’aucun écho ne vient des « jeunes retraités » qui dès leur départ de l’Administration coupent tout lien et ne s'investissent pas dans une quelconque association.

Cela entraîne une baisse importante des ressources, et le Bureau National, par économies, ne se déplace plus pour les AG en province.

Les prochains événements, notamment les J.O à PARIS et les alertes « attentats » vont perturber durablement la vie professionnelle et surtout privée des forces de l’Ordre, soumis à des suppressions de congés etc....

Cela provoque un mal être dans la profession dont plus de 44 membres ont choisi la solution extrême et représente un taux de suicide de 50% de la population française.

Le côté social de l'UNRP est également impacté par le refus du ministère des finances pour accorder le statut d'intérêt général contrairement aux gendarmes.

L'intervention des élus auprès du ministère dès la suppression des chèques vacances n'a pas obtenu plus de succès.

Mme GAUDIN confirmait les propos du président notamment pour les économies du siège.

Concernant la santé le président constate le délitement de notre système de santé l’augmentation des forfaits et de plus en plus de reste à charge.

La PSC mutuelle obligatoire pour tous les personnels actifs du ministère avec une participation de l’état en excluant les retraités est toujours en attente du choix de celle-ci.

Le trésorier a présenté un bilan financier en équilibre, avec très peu de dépenses sauf l'achat d'une gerbe à l'occasion de l'installation d'un nouveau directeur à MONTPELLIER. Il n'y a pas de demande de remboursement de frais formulée par les membres du bureau.

Le trésorier a obtenu quitus pour son action.

Echange avec la salle les questions concernant surtout la MGP avant que le Président clôture l’assemblée générale et invite les participants au partage dans les mêmes locaux, d'un excellent repas dans un joyeux brouhaha où les nombreux souvenirs évoqués n'ont gêné en rien la « polka des mandibules » Les maux divers étant renvoyés à d'autres jours.

ous ont quitté les lieux après une promesse de se revoir très vite.

H. SABATIER G. AUROUZE

Secrétaire Président

Réouverture après travaux de la 19ème boutique solidaire du Secours Catholique de l’Hérault

C’est à Sète que la boutique, refaite à neuf, ouvre ses portes le 17 juin et propose des vêtements à prix cassés. Si vous aimez chiner, trouver des vêtements originaux mais aussi vivre un moment de partage et de convivialité, c’est au 4 quai aspirant Herber que vous devez venir ! Son inauguration, prévue le 26 juin à 11h, est aussi une occasion pour le Secours catholique de l’Hérault de rendre visible la mission et l’utilité sociale de l’ensemble de ces boutiques solidaires qui œuvre avant tout en faveur des plus démunis.

LE SECOURS CATHOLIQUE ARTISAN DU TEXTILE VERTUEUX EN FAVEUR D’ABORD DES PLUS PRÉCAIRES

La délégation de l’Hérault compte 19 boutiques à l'image de celle de Sète qui ont été créées grâce à l'engagement de 130 bénévoles. 19 lieux qui répondent aux besoins des populations les plus précaires, qui créent du lien social à travers leur accueil convivial et leurs ateliers et qui participent au développement d'une économie plus respectueuse de l'environnement à travers le réemploi et la deuxième main.

Plus de 120 Tonnes de vêtements sont réceptionnées, triées, mises en boutique chaque année grâce à la générosité des donateurs. Plus de 2500 personnes ont fréquenté nos boutiques en 2023, des personnes en précarité mais également des clients qui, grâce à leurs achats participent à une consommation responsable et soutiennent ainsi les actions du Secours Catholique.

A Sète, au 4 quai aspirant Herber, sur un lieu de 100m² environ, une quinzaine de bénévoles du Secours Catholique ont travaillé d’arrache-pied, ces dernières semaines, pour aménager cet espace vaste, lumineux et accueillant.

Sur des étagères qui montent jusqu’au plafond, des vêtements multicolores, de toutes tailles et de tous genres sont vendus à petits prix pour permettre aux plus démunis, à tous les cabossés de la vie de s’habiller pour pas cher.

Mais la boutique est aussi ouverte à toutes et tous du lundi au mercredi de 14h à 17h.

En venant acheter vos vêtements à notre Boutique Solidaire vous faites d’une pierre deux coups, vous vous habillez pour pas cher et vous faites une action en faveur de l’écologie solidaire au profit des plus précaires.

Coordonnées : SECOURS CATHOLIQUE Tél. 04.99.13.61.13 Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site : https://herault.secours-catholique.org/nous-contacter?localite=montpellier&tid_raw=13813

BOUTIQUE DU SECOURS CATHOLIQUE SÈTE

4 quai Aspirant Herber 34200 SETE

Tél : 04.34.33.66.66

Ouverture du lundi au mercredi de 14h à 17h

Préavis de grève déposé par la cgtfapt 34 ,à destination des factrices et facteurs de l’Hérault

 Préavis de grève déposé  par  la cgtfapt 34 ,à destination des factrices et facteurs de l’Hérault

 La Poste revoit en permanence les organisations du travail de ses personnels. Les centres distribution de Vendres PPDC ainsi que Béziers Clémenceau , Olonzac et Sète n’échappent pas à la règle. Suppression de tournées, réduction du personnel, des tournées de plus en plus longues, repos des samedis remis en cause. Cette fois-ci, il y a en plus la mise en place des tournées de distribution des plis électoraux pour les élec- tions européennes. La charge de travail en plus est réalisée par les factrices et facteurs en heure supplémentaires mais non rémunérée par la poste.

Les réorganisations permanentes portées par un management agressif génèrent stress et mal-être au tra- vail auprès des agents. Il y a quelques années, une vague de suicides avait contraint La Poste à stopper ses réorganisations, puis elle avait lâché du lest en ne réorganisant les services que tous les 2 ans, contre 18 mois auparavant. La mise en place de tournées d’ajustement a pour but de masquer une réorganisation permanente des ser- vices : on supprime des emplois tous les ans, en dehors du processus ordinaire de réorganisation (plénières avec les syndicats, « co-construction avec les agents », CHSCT et comité technique).

Les personnels n’en peuvent plus, il faut sans cesse s’adapter à de nouveaux rythmes et organisations de travail, non plus tous les 2 ans, mais tous les ans. De nombreux cas de maladies professionnelles et d’Accidents du Travail sont générés par la dégradation volontaire des conditions de travail et donc supportés par le système de protection sociale français. La CGT FAPT 34, soucieuse du niveau d’emploi, des conditions de travail des personnels et des missions de service public de La Poste, a donc déposé des préavis de grève à partir du mercredi 24 mai 2024, préavis votés et décidés par le personnel sur les bases de leurs revendications. Au travers de ces préavis (17 revendications) les factrices et facteurs revendiquent le paiement des heures supplémentaires, l’embauche de CDI ainsi que le versement de la prime de réorganisation 2023.

Pour la CGT Fapt 34

Le Secrétaire à la communication Brel Vincent

Bancs Publics : "Au sujet du Parking de la place Aristide Briand"

Lundi 3 juin en fin de matinée une délégation des maîtres d'ouvrage Mairie de Sète et SPLBT s'est rendue autour de la Place.

Qu'en pense le Collectif Bancs Publics" à Sète qui communique :

"Mais pour quoi faire exactement ?"

"Pour constater que les travaux ne se passent pas comme prévu ?
Que l'on cherche encore sur le papier et encore plus sur le terrain où se fera la sortie du " machin" ?
Que le carottage du sous sol actuellement en cours effectué par l'entreprise Sol Essais, aurait dû être réalisé au préalable avant même les travaux, comme le cabinet d'expert Burgeap, mandaté par Bancs Publics, le recommandait ?
Qu'il aurait été bon pour éviter cela de bénéficier de l'étude d'impact environnemental au lieu de s'en faire dispenser par les services de l'État?
Que la nature du sous sol est si complexe à maîtriser qu'elle fige actuellement le chantier loin du niveau prévu et à atteindre ?
Que le pompage indispensable de l'eau pour descendre encore plus bas en raison de sa grande quantité va enfreindre la loi qui limite ici son débit ?
Que les constructeurs comme NGE se sentant si peu en confiance pour avancer sur ce terrain là par rapport à la sécurité de leurs ouvriers, se sont retirés de la place et ont demandé des gages financiers et techniques en échange pour continuer ?
Que cette gestion désordonnée, improvisée, chaotique du chantier, désignée faussement dans la communication officielle de la ville par l'expression ''avancer pas à pas", n'est pas à la hauteur de la situation et entraîne un coût considérable des travaux de déjà 17 millions d'euros qui repose sur les finances publiques et l'endettement de la ville et de l'Agglo et ce sur plusieurs générations ?
...
Le résultat de tout cela c'est qu'à présent, face à ce trou béant, c'est l'ensemble de la population triste et en colère car privée de son espace de vie indispensable au coeur de la ville, qui est sanctionnée par cette politique là !
Et il n'est pas tolérable de continuer à engouffrer dans ce projet les deniers publics qui seraient certainement utiles ailleurs, et de retarder sans cesse l'échéance de sa réalisation finale qui entraîne ainsi l'asphyxie de notre ville et de son activité économique.
Il serait sage et bienvenu à la place ( sans jeu de mots) de déclarer calmement que le projet ne peut être mené à son terme et afin d'éviter son effondrement et toutes les conséquences qui viendraient avec, d'ouvrir le champ de la réflexion à une véritable réappropriation par la population de cet espace, de son espace au coeur de la Cité...
Le coût d'ensemble de cette décision courageuse serait certainement beaucoup moindre que l'obstination actuelle à en vouloir sa réalisation et surtout elle ouvrirait véritablement la voie vers une gestion "apaisée" des affaires de la ville."
BANCS PUBLICS A SETE

Lieu culturel Sètois, le Dancing s’inscrit dans une dynamique d’urbanisme transitoire au Chai des Moulins

Lieu culturel Sètois, le Dancing s’inscrit dans une dynamique d’urbanisme transitoire au Chai des Moulins depuis un an et imagine une programmation riche, éclectique et ouverte tous les week-ends, tout au long de l’année.
Dès cet été, une multitude de collaborations prévues avec les festivals majeurs de la ville et plus de 3 évènements par semaine.

𝗣𝗢𝗦𝗧𝗘𝗦 𝗔̀ 𝗣𝗢𝗨𝗥𝗩𝗢𝗜𝗥
→ STAGE PRODUCTION
du 15 juin au 15 août puis Septembre à décembre.
→ STAGE COMMUNICATION
du 15 juin au 15 août puis Septembre à décembre.
→ EXTRA BAR
en fonction des besoins tout au long de l'année
→ TECHNICIEN SON & LUMIÈRE
en fonction des besoins tout au long de l'année
Pour candidater, merci d'adresser CV et lettre de motivation à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette semaine au CinéMistral !


 
Newsletter de CinéMistral – Frontignan

Programmation du mercredi 5 au mardi 11 juin 2024

Colocs de choc Colocs de choc


Durée :1h27

Acheter
Infos & Horaires
Furiosa: une saga Mad Max

Int. -12
Durée :2h28

Acheter
Infos & Horaires
 
Marcello Mio Marcello Mio


Durée :2h01

Acheter
Infos & Horaires
Mystère sur la colline aux gâteaux Mystère sur la colline aux gâteaux


Durée :1h10

Acheter
Infos & Horaires
 
Les Tortues Les Tortues


Durée :1h23

Acheter
Infos & Horaires
Le Tableau volé Le Tableau volé


Durée :1h31

Acheter
Infos & Horaires
 
Un p'tit truc en plus Un p'tit truc en plus


Durée :1h39

Acheter
Infos & Horaires
Back To Black Back To Black


Durée :2h02

Acheter
Infos & Horaires
 
N'avoue jamais N'avoue jamais


Durée :1h34

Acheter
Infos & Horaires
Amal - Un esprit libre Amal - Un esprit libre


Durée :1h51

Acheter
Infos & Horaires
 
Chiennes de vie Chiennes de vie

a partir de 12 ans
Durée :2h03

Acheter
Infos & Horaires
Débâcle Débâcle

Int. -12
Durée :1h51

Acheter
Infos & Horaires
 
Les Inséparables Les Inséparables


Durée :1h30

Acheter
Infos & Horaires
 

Le 16ème WE du Cinéma Belge


Ciné Rencontre - CHIENNES DE VIE en présence de Xavier Seron


Ciné Goûter Belge - LES INSEPARABLES


Infos et horaires Achetez

Ciné Débat - DEBACLE


Infos et horaires Achetez

Ciné Rencontre - COLOCS DE CHOC en présence de Elodie Lélu


Infos et horaires Achetez

Featured

Les motos de l'espoir tiennent la route, pour "RIME"

Ce samedi matin, les bénévoles et tous  les membres de l'association, sur le pied de  guerre depuis  plusieurs semaines, avec des permanences,  lançaient le grand week-end des motos de l'espoir, autour de la salle Marcel Peysson de Villeveyrac, place du marché aux raisins. Depuis plus de 18 ans, la priorité de ces motards est de venir en aide à des enfants handicapés ou malades en leur permettant de vivre au jour le jour, plus facilement, ou en  leur procurant des instants magiques. Ils ne versent pas d'argent directement mais ils financent des matériels adaptés ou des séjours nécessaires pour la santé physique et psychologique de ces jeunes. Leur week-end leur permet chaque année de récolter des fonds pour réaliser leurs projets et souvent d'aller au-delà de leurs objectifs.

 

Ces 2 jours de fête avaient pour but de faire le bonheur d'une petite fille  qui en a besoin et qui pourra en profiter si le bénéfice le permet. Il s'agit de Rime qui a un handicap et pour qui les Motos de l'Espoir financeront du matériel dont elle a besoin pour que sa vie de tous les jours soit plus aisée en mettant plus d'éléments à sa portée et en lui permettant d'évoluer plus aisément.

 Comme pour d'autres malades, du matériel adapté à la taille et au contraintes change la vie des enfants et de leurs familles.

Grâce aux dons, aux sponsors, à des sociétés privés, et à plusieurs mairies ainsi qu'avec l'aide des Conseillers Départementaux, et grâce aux recettes dégagées sur les deux jours, l’association va permettre de financer des projets.

Aidée par des partenaires, par plusieurs mairies du Bassin de Thau, l'action caritative des Motos de l'Espoir ne s'arrête pas là.

Unis dans un même objectif, tous étaient on ne peut plus motivés.

De bonne heure ce samedi 1er juin, durant l’installation des commerçants, Tous les bénévoles des Motos de L'espoir veillaient  au bon déroulement des opérations tout en accueillant les premiers motards, visiteurs.

Pouvaient débuter les balades en moto et pour les enfants uniquement, l'ouverture des jeux, du laser game, des jeux gonflables

Quelques moteurs tournaient, peu à peu la musique et la chanson réveillaient les esprits. Des groupes se formaient et n'allaient cesser de gonfler.

Alors que les motards se rassemblaient, l'esprit d'entraide tournait à plein régime. Jusqu'à 14 h, les motos arrivaient de toutes parts.

En début d'après-midi plus de 160 d'entre elles ont formé un très long cortège de 2 et 3 roues plus rutilantes les unes que les autres, qui est parti de Villeveyrac, direction l'ouest,  pour une belle balade en passant par de magnifiques  petites routes avec quelques pauses synonymes de dégustation et brasucade .

Une halte à Bouzigues fut aussi pour tous les participants l'occasion de partager  outre une brasucade de bons moments tout en se désaltérant.

Au retour, la pause musicale avec les Toons qui interprétaient un bon nombre de standards des années 80, et les concerts des groupes de la Région qui se sont succédés pour mettre l'ambiance jusqu'à l'heure de l'apéritif.

La pression montait sur scène et tout autour avec des rythmes  appréciés par les motards. Puis les officiels se réunissaient.

C'était l'heure des prises de parole tout d'abord par Martial pour accueillir Rime et sa famille et expliquer le cheminement commun vers cette fête de début juin. Roland Kerbiguet qui fut à l'origine de cette belle rencontre était excusé mais il était présent avec le coeur.

Après que Christophe Morgo ait félicité tous ceux, des bénévoles aux mairies des communes voisines, des services de la mairie de Villeveyrac aux motards et aux visiteurs, les élus des communes accueillant les motards ainsi que Richy, le parrain des Motos de l'Espoir, félicitaient l'association en lui apportant leur soutien.

Christophe Morgo, Maire de Villeveyrac, saluait encore l'action de l'association, et félicitait son équipe pour sa motivation, pour son sérieux en précisant que cette association qui est animée par l'aide, l'entraide et la solidarité , permet d'atteindre de très beaux objectifs et donne la possibilité à certains de vivre beaucoup mieux... Et cela dure depuis près de 18 ans.

Un dernier mot pour remercier les spectateurs et les nombreux bikers qu'il fallait féliciter ainsi que les agents de sécurité et tous les bénévoles qui travaillent dans l'ombre, et qui permettent d'une année sur l'autre de réaliser les rêves des malades.

Et pour de nombreux participants qui n'avaient pas commencé,   il était temps de se désaltérer.

L'on approchait du repas partagé sur la place du Marché aux raisins, avec tout les ingrédients pour  revigorer les corps avant que la soirée musicale ne débute.

A l'heure des balances, les musiciens de "Minitel"  et du "Tribute de Téléphone", étaient bien motivés pour venir en aide; eux-aussi, à Rime, dont s'occupe l'association poussannaise.

Le concert démarrait devant un public de fidèles  tandis que d'autres profitaient d'une bonne soirée presque estivale. De bien belles chansons s'enchaînaient..
 Une partie du public participait, rêvait et se laissait entraîner.

On était moins nombreux, mais tout allait bien. La nuit se faisait douce et bien étoilée.
Les motards reprenaient du service, le lendemain, en se dirigeant vers
Mèze et Balaruc les Bains pour un petit déjeuner plein de vitamines puis à 12 h 30, avec le retour des motos,  en partageant un dernier repas à Villeveyac, pour les plus téméraires.

 L'après-midi, dernières petites balades, tandis que l'on se préparait à clôturer l'évènement, en douceur, et  en musique et en réduisant le régime des moteurs et le niveau du son. Les organisateurs, les  motards et les visiteurs peuvent être fiers car leurs actions en faveur des enfants handicapés ou malades comme Rime est vraiment inscrite dans leur cœur et se traduit déjà par du concret.

Une belle satisfaction pour la famille "Moto" qui n'a pas dit son dernier mot, n'en doutons pas.

Photo Michel Mesnier, Jean-Marie Philipon

Les motos de l'espoir tiennent la route, pour "RIME"

Ce samedi matin, les bénévoles et tous  les membres de l'association, sur le pied de  guerre depuis  plusieurs semaines, avec des permanences,  lançaient le grand week-end des motos de l'espoir, autour de la salle Marcel Peysson de Villeveyrac, place du marché aux raisins. Depuis plus de 18 ans, la priorité de ces motards est de venir en aide à des enfants handicapés ou malades en leur permettant de vivre au jour le jour, plus facilement, ou en  leur procurant des instants magiques. Ils ne versent pas d'argent directement mais ils financent des matériels adaptés ou des séjours nécessaires pour la santé physique et psychologique de ces jeunes. Leur week-end leur permet chaque année de récolter des fonds pour réaliser leurs projets et souvent d'aller au-delà de leurs objectifs.

 

Ces 2 jours de fête avaient pour but de faire le bonheur d'une petite fille  qui en a besoin et qui pourra en profiter si le bénéfice le permet. Il s'agit de Rime qui a un handicap et pour qui les Motos de l'Espoir financeront du matériel dont elle a besoin pour que sa vie de tous les jours soit plus aisée en mettant plus d'éléments à sa portée et en lui permettant d'évoluer plus aisément.

 Comme pour d'autres malades, du matériel adapté à la taille et au contraintes change la vie des enfants et de leurs familles.

Grâce aux dons, aux sponsors, à des sociétés privés, et à plusieurs mairies ainsi qu'avec l'aide des Conseillers Départementaux, et grâce aux recettes dégagées sur les deux jours, l’association va permettre de financer des projets.

Aidée par des partenaires, par plusieurs mairies du Bassin de Thau, l'action caritative des Motos de l'Espoir ne s'arrête pas là.

Unis dans un même objectif, tous étaient on ne peut plus motivés.

De bonne heure ce samedi 1er juin, durant l’installation des commerçants, Tous les bénévoles des Motos de L'espoir veillaient  au bon déroulement des opérations tout en accueillant les premiers motards, visiteurs.

Pouvaient débuter les balades en moto et pour les enfants uniquement, l'ouverture des jeux, du laser game, des jeux gonflables

Quelques moteurs tournaient, peu à peu la musique et la chanson réveillaient les esprits. Des groupes se formaient et n'allaient cesser de gonfler.

Alors que les motards se rassemblaient, l'esprit d'entraide tournait à plein régime. Jusqu'à 14 h, les motos arrivaient de toutes parts.

En début d'après-midi plus de 160 d'entre elles ont formé un très long cortège de 2 et 3 roues plus rutilantes les unes que les autres, qui est parti de Villeveyrac, direction l'ouest,  pour une belle balade en passant par de magnifiques  petites routes avec quelques pauses synonymes de dégustation et brasucade .

Une halte à Bouzigues fut aussi pour tous les participants l'occasion de partager  outre une brasucade de bons moments tout en se désaltérant.

Au retour, la pause musicale avec les Toons qui interprétaient un bon nombre de standards des années 80, et les concerts des groupes de la Région qui se sont succédés pour mettre l'ambiance jusqu'à l'heure de l'apéritif.

La pression montait sur scène et tout autour avec des rythmes  appréciés par les motards. Puis les officiels se réunissaient.

C'était l'heure des prises de parole tout d'abord par Martial pour accueillir Rime et sa famille et expliquer le cheminement commun vers cette fête de début juin. Roland Kerbiguet qui fut à l'origine de cette belle rencontre était excusé mais il était présent avec le coeur.

Après que Christophe Morgo ait félicité tous ceux, des bénévoles aux mairies des communes voisines, des services de la mairie de Villeveyrac aux motards et aux visiteurs, les élus des communes accueillant les motards ainsi que Richy, le parrain des Motos de l'Espoir, félicitaient l'association en lui apportant leur soutien.

Christophe Morgo, Maire de Villeveyrac, saluait encore l'action de l'association, et félicitait son équipe pour sa motivation, pour son sérieux en précisant que cette association qui est animée par l'aide, l'entraide et la solidarité , permet d'atteindre de très beaux objectifs et donne la possibilité à certains de vivre beaucoup mieux... Et cela dure depuis près de 18 ans.

Un dernier mot pour remercier les spectateurs et les nombreux bikers qu'il fallait féliciter ainsi que les agents de sécurité et tous les bénévoles qui travaillent dans l'ombre, et qui permettent d'une année sur l'autre de réaliser les rêves des malades.

Et pour de nombreux participants qui n'avaient pas commencé,   il était temps de se désaltérer.

L'on approchait du repas partagé sur la place du Marché aux raisins, avec tout les ingrédients pour  revigorer les corps avant que la soirée musicale ne débute.

A l'heure des balances, les musiciens de "Minitel"  et du "Tribute de Téléphone", étaient bien motivés pour venir en aide; eux-aussi, à Rime, dont s'occupe l'association poussannaise.

Le concert démarrait devant un public de fidèles  tandis que d'autres profitaient d'une bonne soirée presque estivale. De bien belles chansons s'enchaînaient..
 Une partie du public participait, rêvait et se laissait entraîner.

On était moins nombreux, mais tout allait bien. La nuit se faisait douce et bien étoilée.
Les motards reprenaient du service, le lendemain, en se dirigeant vers
Mèze et Balaruc les Bains pour un petit déjeuner plein de vitamines puis à 12 h 30, avec le retour des motos,  en partageant un dernier repas à Villeveyac, pour les plus téméraires.

 L'après-midi, dernières petites balades, tandis que l'on se préparait à clôturer l'évènement, en douceur, et  en musique et en réduisant le régime des moteurs et le niveau du son. Les organisateurs, les  motards et les visiteurs peuvent être fiers car leurs actions en faveur des enfants handicapés ou malades comme Rime est vraiment inscrite dans leur cœur et se traduit déjà par du concret.

Une belle satisfaction pour la famille "Moto" qui n'a pas dit son dernier mot, n'en doutons pas.

Photo Michel Mesnier, Jean-Marie Philipon

Toute la prog’ de la 27ème édition de Fiest'A Sète

 Toute la prog’ de la 27ème édition de Fiest'A Sète

Concerts gratuits, lives à bord du majestueux Théâtre de la Mer, métissages tous azimuts, légendes et jeunes pousses : nous nous déboussolerons ensemble du Togo à la Louisiane, du Japon aux Caraïbes en passant par Cuba… avec une joie commune et un désir de partage plus forts que jamais.

Toutes les infos sur www.fiestasete.com
Billetterie : www.fiestasete.com/billetterie.html

Communiqué d’Aurélien Lopez Liguori, député de l’Hérault : "Plus qu’une opération « place nette », Exigeons le renforcement de nos effectifs de police ! "

Hérault : "Plus qu’une opération « place nette »,  Exigeons le renforcement de nos effectifs de police ! "

Trafics de drogue à Sète :

"Aurélien Lopez Liguori, député de l’Hérault, salue l’exécution de l’opération « Place nette » à Sète et dans diverses communes du Bassin de Thau au matin de ce lundi 3 juin. Le déploiement d’une centaine de policiers, notamment au sein du quartier de l’île de Thau, tristement célèbre pour son actualité en lien avec les trafics, a permis l’interpellation d’une quinzaine de suspects.

La manifestation d’un volontarisme d’État est bienvenue pour lutter contre le sentiment d’impunité des narco-trafiquants. Cependant, il convient de prendre acte du bilan des opérations précédemment mises en œuvre depuis avril à Marseille, Toulouse, Strasbourg ou encore Nantes : aussitôt les effectifs de police partis, les réseaux démantelés se sont reconstitués.

Depuis qu’il est élu, Aurélien Lopez Liguori se bat pour que l’Île de Thau soit placée en Zone de sécurité prioritaire (ZSP), afin que ce territoire puisse bénéficier de la présence policière renforcée dont il a besoin. Il réitère aujourd’hui solennellement ce vœu devant le ministre Darmanin. En 2023, le trafic de drogue aurait généré en France 3 milliards d’euros. Plus que des actions « coup de poing » volontiers médiatiques, il exige un renforcement continu de nos effectifs de police pour stopper définitivement ce fléau."

Aurélien Lopez Liguori, député de l’Hérault