Sciences

La 32e édition FETE DE LA SCIENCE aura lieu du 6 au 16 octobre

La Fête de la science a lieu chaque année partout en France pendant 10 jours, cet évènement a pour but de promouvoir les sciences auprès du grand public. Partez à la rencontre des hommes et des femmes qui font les sciences, les techniques et les innovations d’aujourd’hui au travers d’animations pour tous : démonstrations, expérimentations, ateliers, médiations scientifiques.

 Sur notre territoire, les équipements patrimoniaux que sont le « Musée Villa-Loupian », le « Musée ethnographique de l’étang de Thau » et le « Jardin Antique Méditerranéen » seront portes ouvertes : 

-     Les Dimanches 8 et 15 octobre toute la journée pour les 3 équipements patrimoniaux.
–     Le samedi 14 octobre en plus, pour le Jardin Antique Méditerranéen.

-          SAMEDI 7 OCTOBRE :

Au Musée ethnographique de l’étang de Thau, quai du port de pêche à Bouzigues

Soirée du crime « l’affaire Aye Aye »

Une soirée enquête sur la préservation des espèces en voie de disparition. Animée par l’association Manoir du Crime. A partir de 10 ans. Sur réservation au 04.67.78.33.57.

2 sessions (18h30 et 21h30) Déjà complet

-          DIMANCHE 8 OCTOBRE :

Au Musée ethnographique de l’étang de Thau, quai du port de pêche à Bouzigues

RESSAC*, messagers du littoral

Les médiateurs de la compagnie MangNuage et le service Patrimoine et Archéologie vous proposent des échanges et discussions toute la journée autour de la fragilité des littoraux et les enjeux de leur préservation. (*Résidence, Environnement, Sport, Sciences, Arts & Cirque)

De 10h30 à 12h Malle à Mystères
« Les trésors d’Al Idrisi, à la découverte des milieux lagunaires de la Méditerranée »… un jeu d’énigmes au format escape game basé sur un scénario historique. Pour les parents et les enfants dès 9 ans. Sur inscription au Musée. Ce dispositif ludique permet d’aborder la richesse et la fragilité des paysages littoraux pour sensibiliser aux enjeux de leur préservation.


A partir de 14h30 : Livre-jeu numérique

« Opération Egide, une aventure éco-héroïque de Gritée Iceberg »

A partir de 13 ans. Gratuit (sans inscription).

Cette interface basée sur un scénario mythologique à choix multiples, est à destination d’un public jeune. Il permet d’aborder l’impact de la transmission de la connaissance sur la capacité d’agir des citoyens.

 AAAAAAAAACapture d'écran 2023-10-03 112009

Exposition sur la fragilité des littoraux et la manière de les habiter durablement

 17h30 : Spectacle de cirque aérien sur le bateau MangeNuage, Plage de la Pyramide à Bouzigues (derrière le musée). Entrée libre, tout public.

Le spectacle de cirque « RESSAC » est une métaphore de la relation entre la volonté humaine et la progression erratique de son environnement. La nature suit des lois que l’homme pense toujours pouvoir régler. La personnification de l’un et de l’autre par les artistes permet une approche plus concrète et donne à chacun le choix de s’identifier, ou pas, dans les errances, les excès, les erreurs et les solutions que chaque personnage finit par trouver pour avancer ensemble.


Au Musée gallo-romain Villa-Loupian, à Loupian

De 15h à 17h : Stand : la culture des plantes à travers les âges.

Comment les anciens cultivaient leurs plantes ? Quelles étaient leurs contraintes et comment se sont-ils adaptés au fil du temps. Partez à la découverte des plantes sauvages avec Corinne Fabre productrice de plantes dans l’Hérault. Animé par Corinne Fabre  – CIVAM Racines 34 , membre du réseau CPIE Bassin de Thau. Entrée libre, tout public.

          SAMEDI 14 OCTOBRE

Au Jardin Antique Méditerranéen, rue des Pioch à Balaruc-les-Bains

De 14h30 à 16h30 : Stand APPEL D’AIR

Dans le cadre la journée internationale de la qualité de l’air et la Fête de la science, venez aborder les notions et informations autour de la qualité de l’air.

Nous vous proposons d’aborder les différents enjeux de cette thématique de manière interactive et ludique (quizz, photolangages, jeux de sociétés, …) à travers un stand où nous aborderons les enjeux de la pollution atmosphérique. De quoi parle-t-on exactement ? Quelles sont les sources de pollution ? Quels sont les polluants ? Quel est l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé humaine, mais aussi sur l’environnement ?

Vous souhaitez approfondir le sujet ? Vous aurez la possibilité de vous inscrire pour participer à deux autres ateliers, qui vous permettront de monter votre propre capteur à particules fines, analyser et interpréter les résultats tout en participant à une démarche de sciences citoyennes autour de la qualité de l’air. Animé par le CPIE Bassin de Thau. Entrée libre. Tout public dès 8 ans.

       DIMANCHE 15 OCTOBRE

Au Jardin Antique Méditerranéen, rue des Pioch à Balaruc-les-Bains

De 15h à 17h30 : Stand In Vino veritas

Du jus de raisin au vin, l’association Kimiyo (association culture scientifique) vous propose des petites expériences ludiques et sensorielles autour du monde du vin.

Entrée libre – Public adulte

Cueillette et consommation de champignons : attention aux risques d'intoxication !

Confusion d'une espèce comestible avec une espèce toxique, consommation de champignons comestibles en mauvais état, mal cuits ou mal conservés, achat « à la sauvette »... Que l'on soit connaisseur ou que l'on pratique la cueillette occasionnellement, c'est une activité qui peut comporter des risques très graves pour la santé et on déplore chaque année un millier d'intoxications. Service-Public.fr vous rappelle les bonnes pratiques pour une consommation en toute sécurité.

Amanite Mouche, Champignons

Les conséquences des intoxications sur la santé peuvent être graves et conduire à une hospitalisation : troubles digestifs sévères, complications rénales, atteintes du foie pouvant nécessiter une greffe. Certaines peuvent nécessiter une hospitalisation en réanimation, et conduisent parfois au décès.

Ces intoxications ont lieu principalement au mois d'octobre, lorsque les conditions météorologiques associant précipitations, humidité et fraîcheur favorisent la pousse des champignons et leur cueillette.

Pour limiter ces risques, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) vous invite à respecter certaines recommandations.

Avant la cueillette

  • Prévoir un panier en osier, une caisse ou un carton pour déposer ses champignons. N'utilisez jamais de sacs en plastique, ils accélèrent le pourrissement. Votre contenant doit être suffisamment grand pour séparer les différentes espèces et ainsi éviter le mélange de morceaux de champignons potentiellement vénéneux avec des champignons comestibles ;
  • Choisir un lieu de cueillette loin des sites pollués (bords de route, aires industrielles, décharges, pâturages...), car les champignons absorbent les polluants auxquels ils sont exposés ;
  • Se renseigner sur les structures qui peuvent aider à identifier une cueillette en cas de doute : certains pharmaciens ou les associations de mycologie (étude des champignons) de votre région.

Pendant la cueillette

  • Ne ramasser que les champignons que vous connaissez parfaitement : certains champignons vénéneux hautement toxiques ressemblent beaucoup aux espèces comestibles ;
  • Être vigilant : des champignons vénéneux peuvent pousser à l'endroit où vous avez cueilli des champignons comestibles une autre année ;
  • Cueillir uniquement les spécimens en bon état et prélever la totalité du champignon (pied et chapeau) afin d'en permettre l'identification ;
  • Éviter de ramasser les jeunes spécimens qui n'ont pas fini de se former, ce qui favorise les confusions, et les vieux spécimens qui risquent d'être abîmés ou colonisés par des vers ou des insectes.

Après la cueillette

  • Se laver soigneusement les mains ;
  • Prendre une photo de votre récolte avant la cuisson : elle sera utile en cas d'intoxication pour décider du traitement adéquat ;
  • Au moindre doute sur l'état ou l'identification d'un des champignons récoltés, ne pas consommer la récolte avant de l'avoir fait contrôler par un pharmacien ou une association de mycologie ;
  • Conserver les champignons en évitant tout contact avec d'autres aliments au réfrigérateur (maximum 4°C) et les consommer dans les 2 jours après la cueillette ;
  • Ne jamais consommer les champignons crus et cuire chaque espèce séparément et suffisamment : 20 à 30 minutes à la poêle ou 15 minutes à l'eau bouillante avec rejet de l'eau de cuisson. Cela détruit parasites et bactéries, et rend certaines espèces comestibles (shiitake, morilles, certains bolets) ;
  • Consommer les champignons en quantité raisonnable, soit 150 à 200 grammes par adulte et par semaine ;
  • Ne jamais proposer de champignons cueillis à de jeunes enfants et éviter de le faire aux seniors (haut risque de déshydratation et de décès en cas d'intoxication) et aux femmes enceintes (certaines bactéries ou parasites comme la toxoplasmose, à risque pour le fœtus, sont présents dans la terre et pourraient les infecter) ;
  • Ne pas consommer de champignons identifiés au seul moyen d'une application de reconnaissance de champignons sur smartphone, en raison du risque élevé d'erreur ;
  • Ne pas consommer de champignons commercialisés par des non professionnels (« à la sauvette »).

Que faire en cas de symptômes ?

En cas d'apparition de symptômes suite à la consommation de champignons : douleurs abdominales, diarrhées, vomissements, nausées, tremblements, vertiges, troubles de la vue notamment, il faut appeler immédiatement un centre antipoison en mentionnant cette consommation :

  • Angers : 02 41 48 21 21
  • Bordeaux : 05 56 96 40 80
  • Lille : 08 00 59 59 59
  • Lyon : 04 72 11 69 11
  • Marseille : 04 91 75 25 25
  • Nancy : 03 83 22 50 50
  • Paris : 01 40 05 48 48
  • Toulouse : 05 61 77 74 47

Notez les heures du repas concerné et de la survenue des premiers signes, et conservez les restes de la cueillette pour identification.

Le délai d'apparition des symptômes est variable : de quelques heures après la consommation à plus de 12 heures. L'état de la personne intoxiquée peut s'aggraver rapidement.

En cas de détresse vitale : perte de connaissance, détresse respiratoire... appelez le 15 ou le 112.

  Attention : les centres antipoison ont pu constater que, dans certains cas, la confusion entre espèces avait été favorisée par l'utilisation d'applications de reconnaissance de champignons sur smartphone qui avaient donné des identifications erronées sur les champignons cueillis.

  À savoir : en 2022, deux personnes sont décédées suite à la confusion d’une espèce comestible avec une espèce toxique. Que vous soyez connaisseur ou cueilleur occasionnel, restez vigilant et respectez les bonnes pratiques pour une consommation en toute sécurité.

Entre le 1er juillet et le 31 décembre 2022, 1 923 intoxications avaient été rapportées aux Centres antipoison.

La fête de la science c'est la semaine prochaine et les deux musées et le jardin antique méditerranéen seront de la partie.

Fête de la Science
A partir de la semaine prochaine, les équipements patrimoniaux de Sète agglopôle fêtent la science ! Portes ouvertes, ateliers, stands et démonstrations seront au programme à partir du 7 octobre prochain !
Découvrez le programme 
Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’Occitanie n sgtee SPORT & SCIENCE fête de la Science EN OCCITANIE DU 16 OCTOBRE fête de la 2023 #FDS2023 Science fetedelascience.fr echosciences sud sud.fr ENTREE GRATUITE’

La course des planètes ou le comportement du tournesol vous intéressent ? Sèt’Expo Sciences est une association faites pour vous !

La course des planètes ou le comportement du tournesol vous intéressent ? Sèt’Expo Sciences est une association faites pour vous ! Avec pour vocation principale d'éveiller les jeunes à la science, l'association propose des expositions et des conférences. Première de la saison, dédiée au monde marin : "des épaves et des robots", ce jeudi 21 septembre.
Tous les rdv de l'année ici : https://www.facebook.com/setexposciences
Inscriptions au 06 09 34 91 76Peut être une image de affiche et texte qui dit ’Café sciences Proporé par Sèt' Exp Sciences «Des épaves et des robots Présentépar Vincent CREUZE (professeur des universités. Laboratoire d'Informatique,de Robotique et de Microélectronique de Montpellier -UM-CNRS) Crédit photo D.Dégez & V.Creuze, DRASSM-LIRM DRASSM- 21 SEPTEMBRE 2023 à 18H30 Maison de la mer, ancien palais consulaire, à Sète/ (entrée gratuite). и chrs LIRMM’

"Plus lumineuse qu’une pleine lune", rendez-vous ce jeudi pour un phénomène extrêmement rare, l'astre bleu devient rouge écarlate

Selon France Info : c’est une très belle occasion de vivre un moment poétique et spectaculaire en observant l’astre de la nuit ce jeudi 31 août 2023. La "super lune bleue" est un phénomène rare, c’est une 13ème pleine lune qui apparaît tous les deux-ans et demi.

Elle n’a de bleue que le nom mais elle promet d’être magnifique à observer dans le ciel de ce jeudi 31 août. Une "super lune bleue" est un phénomène rare, il se produit tous les deux ans et demi. La promesse d’un spectacle incroyable à vivre toute une nuit avant que le soleil ne vienne la remercier.

Elle sera "la plus grande et la plus lumineuse pleine lune de cette année. Elle sera 7,2% plus grande et 15,7% plus lumineuse qu’une pleine lune", selon le site spécialisé en astronomie Starwalk.

Qu’est-ce qu’une "super lune bleue"............... Aller plus loin : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/plus-lumineuse-qu-une-pleine-lune-rendez-vous-ce-jeudi-pour-un-phenomene-

Vénus, une étoile du berger qui a mal tourné

Vénus, l'étoile du berger, est proche de la Terre et lui a peut-être ressemblé il y a quelques centaines de millions d'années. Aujourd'hui elle est toutefois devenue un enfer. Cette vidéo fait le point sur cette planète encore mal connue en attendant les prochaines missions spatiales qui lèveront une partie des mystères qui l'entourent.https://youtu.be/UrzYayNm5DE

Une respiration contrôlée pourrait être notre meilleure arme contre le stress ou pour diminuer les risque de maladie d'Alzheimer.

Selon France Info :La Nature, Respirer, Beauté, Femelle

*Contrôler sa respiration est excellent pour la santé. En cas de stress notamment, mais aussi pour limiter le risque de certaines pathologies liées au vieillissement. Géraldine Zamansky est journaliste au Magazine de la Santé sur France 5, et avec nous le samedi sur France Info.

franceinfo : Des études scientifiques montrent que la respiration n’est pas seulement aux ordres du cerveau en s’accélérant en cas d’alerte, elle est capable de ramener le calme ?

Géraldine Zamansky : C'est vrai. Nous connaissons tous l’enchaînement classique : un sentiment de menace perçu par le cerveau déclenche l’accélération de la respiration et du rythme cardiaque. Pour que notre corps soit capable de produire l’effort nécessaire à la fuite. De plus en plus de recherches montrent que ce circuit peut être activé dans l’autre sens : une respiration lente et contrôlée envoie un message rassurant au cerveau.

Comment faire ?

Réaliser chaque jour 5 minutes d’exercices respiratoires spécifiques a réduit l’anxiété de volontaires américains suivis pendant un mois à l’Université de Stanford en Californie. Le plus efficace des différents rythmes d’inspiration et d’expiration testés, c’est le "souffle respiratoire cyclique" : d’abord une inspiration par le nez jusqu’à ce que les poumons soient à moitié remplis, puis une pause avant de prendre une autre inspiration pour aller jusqu’au bout.

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-ma-sante/apprendre-a-maitriser-sa-respiration_5912864.html

Les sciences en Occitanie, des savoirs pour tous les publics

Pôle d’excellence en matière de recherche, la Région place le partage des savoirs au cœur de sa feuille de route. Elle s’appuie sur son réseau d’acteurs scientifiques pour accélérer l’innovation dans les entreprises et soutient les initiatives qui permettent aux citoyens de développer leur esprit critique.

Entre 2017 et 2021, la Région a mobilisé près de 500 M€ pour soutenir l’enseignement supérieur et la recherche

L’Occitanie est riche par la diversité et la qualité de ses établissements, ses laboratoires de recherche et ses acteurs de la culture scientifique. Afin de placer les sciences au cœur de la société, la Région soutient et coordonne les initiatives territoriales qui font le lien entre la recherche et les entreprises, et permettent à tous les publics d’accéder aux savoirs. Un lien d’autant plus essentiel en période de crise sanitaire pour restaurer la confiance entre la communauté scientifique et les différents publics, face à la profusion d’informations et de « fake news ». Dans tous les départements, en plus de la Fête de la Science qui a lieu chaque année, de nombreuses animations sont proposées aux habitants d’Occitanie pour développer leur esprit critique.

Les sciences accessibles à tous


Musées, associations, universités, organismes de recherche… De nombreux acteurs de la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI) organisent des ateliers tout au long de l’année et se font le relais d’événements comme la Nuit européenne des chercheurs pour mettre les sciences à portée de tous [1]. Parmi les thématiques abordées : le développement durable, l’innovation, et le fonctionnement des institutions. La plupart des animations mettent l’accent sur l’égalité femmes/ hommes et diffusent une information sur les métiers.


Expériences insolites, visites de laboratoires, débats… la fête de la science est l’occasion de découvrir le métier des chercheurs

La Fête de la Science accueille à elle seule une moyenne de 70 000 personnes, dont 23 000 scolaires. Pour son trentième anniversaire, le festival propose aux petits et grands des animations, rencontres et ateliers ludiques, sous le signe de « l’émotion de la découverte ». Du 1er au 11 octobre, des Villages des sciences seront déployés dans 110 villes de la région et plus de 2 000 scientifiques seront au rendez-vous. Pour cette année anniversaire, une troupe de scientifiques comédiens interviendra dans 30 lycées d’Occitanie pour démêler le vrai du faux dans les séries, films et jeux vidéos préférés des jeunes avec le spectacle « Science, pop culture et idées reçues » [2]. Retrouvez le programme des animations près de chez vous

La Fête de la science s’inscrit pleinement dans l’action menée par la Région pour renforcer l’égalité d’accès aux savoirs scientifiques, que ce soit en soutenant les projets portés par les associations ou les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, déclare Carole Delga. Au total, nous mobilisons en 2021 près de 80 M€ pour soutenir ce secteur.


La production de savoirs est au cœur de la connaissance qui fonde l’attractivité du territoire, sa compétitivité, et son développement économique. La Région accompagne les 14 500 chercheurs d’Occitanie, pour accélérer le déploiement de l’innovation sous toutes ses formes. Elle soutient les projets des doctorants pour stimuler la recherche, tant à Montpellier et Toulouse que dans les villes universitaires d’équilibre [3]. Avec les « Défis clés », la Région aide également les chercheurs d’Occitanie dans des domaines stratégiques, choisis pour leur fort potentiel d’innovation, la densité de chercheurs (plusieurs centaines) et la qualité des travaux menés. Hors dispositifs, la Région appuie divers projets de recherche, notamment dans les domaines de l’intelligence artificielle (ANITI - porté par l’Université de Toulouse), ou l’agroécologie numérique (Occitanum - porté par l’Institut national de la recherche agronomique)…

 


Depuis 2017, 390 projets ont été déposés dans le cadre de l’appel à projets « prématuration »

Enfin, pour encourager les transferts technologiques vers l’industrie, la Région crée des passerelles pour favoriser les collaborations publiques-privées. Elle utilise les savoirs et compétences des chercheurs pour répondre aux problématiques des acteurs économiques. Chaque année, un appel à projet vers les établissements d’enseignement supérieur et de recherche est par exemple lancé pour accélérer la maturation de projets susceptibles d’intéresser les entreprises.

La Région en pointe sur l’enseignement supérieur et la recherche

Chef de file de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, la Région intervient sur divers axes de développement : recherche industrielle, recherche appliquée, transfert technologique, recherche collaborative… Depuis 2017, 18 dispositifs régionaux ont été déployés pour mettre en œuvre ses orientations stratégiques. La Région favorise ainsi les rencontres entre les chercheurs et acteurs économiques, mais aussi avec les publics les plus éloignés de la science. Elle encourage également les initiatives visant à impliquer les citoyens au cœur des démarches scientifiques (sciences participatives), et accompagne les projets portés par les établissements d’enseignement supérieur et de recherche pour favoriser la réussite et l’accès à l’emploi.

[1La Région a mis en place le réseau Science(s) en Occitanie pour favoriser les partenariats et accompagner les projets d’animation qui irrigue toute l’Occitanie.

[2L’opération « 30 ans, 30 lycées » sera organisée par Science Animation, qui coordonne l’évènement en Occitanie avec le soutien de la Région, et le Science Comedy Show. Le coup d’envoi sera donné le 1er octobre au lycée Gallieni de Toulouse

[3Afin de permettre aux jeunes d’étudier hors métropoles, les étudiants peuvent se former dans des villes universitaires dites d’équilibre. En Occitanie, elles sont au nombre de 18 : Sète (Hérault), Alès (Gard), Nîmes, Mende (Lozère), Perpignan, Béziers (Hérault), Carcassonne, Tarbes, Albi, Castres, Figeac, Rodez, Millau, Auch, Montauban, Foix, St-Gaudens, Cahors.

Perséides : une célèbre pluie d’étoiles filantes

Le pic d'activité des Perséides, célèbre essaim d'étoiles filantes.  En 2023, les nuits du 11 au 13 août devraient être les plus favorables pour profiter du pic d'activité de ce spectacle céleste estival, mais vous pouvez toujours profiter de cette pluie d'étoiles filantes ce 12 août au soir et au-delà du 13.

Selon WIKIPEDIA ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Pers%C3%A9ides)  :

"Les Perséides sont un essaim de météores (ou pluie d'étoiles filantes) visible dans l'atmosphère terrestre, constitué de débris de la comète Swift-Tuttle et dont la taille est comprise entre celle d'un grain de sable et celle d'un petit pois. Elles se déplacent à une vitesse de 58 km/s, soit environ 210 000 km/h. En moyenne, on peut généralement en observer 100 par heure. Bien que les premières traces d'observation datent de l'an 36, ce n'est qu'entre 1864 et 1866 qu'il est établi une relation entre les Perséides et la comète dont la pluie d'étoiles filantes est issue. Ces météores sont observables lorsque les débris de Swift-Tuttle rencontrent l’atmosphère terrestre, soit à partir du 20 juillet environ jusqu’aux alentours du 25 août, avec un maximum habituellement situé entre les 11 et 15 août. La nuit la plus active de la pluie des Perséides est celle du 12 au 13 août de 2 à 5 heures du matin.

C'est l'essaim le plus spectaculaire et le plus populaire de l'année, étant donné qu'il se produit, pour l'hémisphère nord, lors de la période estivale."Voie Lactée, Ciel Nocture, Night Sky

 

D'où viennent ces étoiles ? Comment bien les voir ?

TOUTES LES  REPONSES SUR : https://www.numerama.com/sciences/642009-etoiles-filantes-comment-observer-les-perseides-dans-la-nuit-du-mercredi-12-au-13-aout.html

 

Mars, la planète rouge, comme si vous y étiez

Mars, la planète rouge, comme si vous y étiez : Une vidéo en français qui vous donne les données essentielles sur la planète rouge...

Avec "Penser vers le futur" les données de base sur la planète rouge et une sélection d'images époustouflantes issues des plus grandes agences spatiales et centres de recherche en astrophysique et astronomie. Musque : Unicorn Heads

Perséides : comment voir cette célèbre pluie d’étoiles filantes ces 12 et 13 août 2021

Le pic d'activité des Perséides, célèbre essaim d'étoiles filantes, est prévu pour ce 12 août 2021.

Selon WIKIPEDIA ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Pers%C3%A9ides)  :

"Les Perséides sont un essaim de météores (ou pluie d'étoiles filantes) visible dans l'atmosphère terrestre, constitué de débris de la comète Swift-Tuttle et dont la taille est comprise entre celle d'un grain de sable et celle d'un petit pois. Elles se déplacent à une vitesse de 58 km/s, soit environ 210 000 km/h. En moyenne, on peut généralement en observer 100 par heure. Bien que les premières traces d'observation datent de l'an 36, ce n'est qu'entre 1864 et 1866 qu'il est établi une relation entre les Perséides et la comète dont la pluie d'étoiles filantes est issue. Ces météores sont observables lorsque les débris de Swift-Tuttle rencontrent l’atmosphère terrestre, soit à partir du 20 juillet environ jusqu’aux alentours du 25 août, avec un maximum habituellement situé entre les 11 et 15 août2. La nuit la plus active de la pluie des Perséides est celle du 12 au 13 août de 2 à 5 heures du matin.

C'est l'essaim le plus spectaculaire et le plus populaire de l'année, étant donné qu'il se produit, pour l'hémisphère nord, lors de la période estivale."

 Étoile Filante, Perséides, Nuit, Sombre

D'où viennent ces étoiles ? Comment bien les voir ? Voici ce qu'il faut savoir pour bien profiter de cet événement astronomique?

TOUTES LES  REPONSES SUR : https://www.numerama.com/sciences/642009-etoiles-filantes-comment-observer-les-perseides

Occitanie : les Nuits des étoiles, de nombreux spots d’observation dans la région

Des spectacles nocturnes à découvrir du 11 au 13 août prochain. En France, c’est près 500 lieux d’observation organisés en collaboration avec des associations, planétariums ou clubs d’astronomie. En Occitanie, de nombreuses manifestations sont organisées afin de profiter au mieux de ces panoramas étoilés. Voici une sélection d’endroits pour admirer le ciel en Occitanie.....

 Étoiles, Constellation, Univers, Double

Tout savoir sur : https://infoccitanie.fr/occitanie-les-nuits-des-etoiles-de-nombreux-spots-dobservation-dans-la-region/

 

Fouilles paléontologiques à VILLEVEYRAC

Un groupe d’une dizaine de personnes regroupant essentiellement des étudiants en paléontologie et des encadrants, ainsi que des bénévoles, ont entrepris en 2017, 2018 et 2019 des fouilles paléontologiques sur le site de l’Olivet. Cette opération fructueuse a permis la découverte de plantes et des restes de vertébrés.

En partenariat avec la SODICAPEI, le laboratoire Paléontologie et la commune, ces recherches sont poursuivis du 15 au 21 juillet 2021 inclus. Une conférence est prévue le mardi 20 juillet à 18h30 à la salle des rencontres. 


Ces fouilles permettent d’étudier une biodiversité vieille de 80 millions d’années. La faune y est riche et diversifiée. Elle comprend des poissons, des amphibiens, deux familles de tortues, des squamates (mosasaures d’eau douce), des crocodiles proches des alligators, deux familles de dinosaures herbivores (les Rhabdodontidae, les Nodosauridae), un groupe de théropode et un possible ptérosaure. Du côté des plantes, les scientifiques ont découvert de rares conifères, beaucoup de feuilles de plantes à fleurs (essentiellement des Angiospermes Eudicotylédones et quelques Monocotylédones), ainsi que quelques fruits et graines.