Bessan

La sécurité des marchés de plein vent au cœur des préoccupations à Bessan

Certains Bessanais se sont émus de la présence de véhicules dans plusieurs rues du centre-ville à l’occasion des marchés dominicaux.

Une obstruction partielle de voirie qui mérite d’être expliquée puisqu’elle intervient à la demande de la municipalité, afin de respecter les consignes de sécurité et, notamment, les éventuelles intrusions de voitures béliers.

En effet, les manifestations sur la voie publique, qu’il s’agisse de festivités ou de marchés par exemple, nécessitent une sécurité optimale pour permettre aux participants de circuler dans de bonnes conditions. Ainsi, des barrières fixes sont déployées sur l’avenue de Marseillan ou dans la Grand’rue. Toutefois, certaines petites rues ne le permettent pas.

Aussi, le dimanche matin, des véhicules de commerçants sont stationnés dans certaines rues (Sébastopol, Fendeille…) afin d’éviter l’intrusion d’autres véhicules tout en laissant l’accès aux personnes à mobilité réduite.

Dernièrement, afin de mieux expliciter cette pratique, des panneaux ont été apposés par la police municipale.

Une façon de rappeler les efforts entrepris pour assurer la sécurité de tous.

Il est encore temps de candidater à la participation citoyenne et de sécurité

 

Alors que le dispositif « Voisins Vigilants » connaît moins de succès, une nouvelle démarche de participation citoyenne est désormais privilégiée au niveau national.

Le dispositif « Voisins Vigilants » ne concernait que deux quartiers bessanais. La municipalité a décidé de mettre en place le dispositif « Participation citoyenne » dans l’ensemble du village.

Cette nouvelle démarche encourage la population à adopter une attitude solidaire et vigilante ainsi qu’à informer les forces de l’ordre de tout fait particulier. Les principaux objectifs sont d’établir un lien régulier entre les habitants d’un quartier, les élus et les représentants de la force publique (police municipale comme gendarmerie), mais aussi d’accroître la réactivité contre la délinquance.

Dans le cadre de cette nouvelle démarche, la mairie de Bessan recherche des référents de quartier.

Déjà, une dizaine de personnes s’est fait connaître. Cette mission est ouverte à tous.

Pour candidater, il suffit de contacter la police municipale au 04 67 77 55 55, ou Pierre Mora, l’adjoint au maire chargé de la sécurité publique, par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Le Plie et la Mli en réunion en mairie à l’invitation de la cellule emploi

 

A l’invitation de la cellule emploi de la mairie, pilotée par Hélène Grenouillon, élue municipale, le Plie Hérault Méditerranée (Plan local pour l’insertion et l’emploi) a récemment organisé sa dernière commission de l’année en l’hôtel de ville. Pour le Plie, être éloigné de l’emploi n’est pas une fatalité ni une situation définitive, notamment pour les jeunes.

Avec ce service intercommunal, l’agglo développe des projets visant à l’insertion professionnelle et à un accompagnement des moins de 26 ans, des demandeurs d’emploi de longue durée et des bénéficiaires du Rsa.

Ses actions sont concentrées sur 4 axes : les chantiers, l’appui à la recherche d’emploi, les ateliers expérimentaux et l’insertion via la clause des marchés.

De même, la Mli Centre Hérault (Mission locale d’insertion) a également tenu son conseil d’administration dernièrement en mairie. La Mli est un lieu d’accueil, d’écoute et d’accompagnement des jeunes de 16 à 25 ans. Elle accompagne tous les jeunes démarrant leur vie active : sans diplôme, étudiant ou jeune diplômé peuvent bénéficier d’un soutien dans leur projet professionnel.

 

=> Contact : cellule emploi, Hélène Grenouillon, tel. 06 48 64 62 89 ;

Plie tel. 04 67 01 07 95 ;

Mli tel. 04 67 01 07 90

Un nouveau service pratique pour entretenir les sépultures dans les cimetières

 

Fabien est un jeune auto-entrepreneur Bessanais. Depuis quelques mois, il propose à Bessan et dans les communes voisines, des prestations de service nouvelles et, surtout, bien utiles pour les familles.

Sous le nom « Entretenir son souvenir », il favorise le nettoyage et l’entretien de sépultures dans les cimetières.

Cette offre s’adresse à toutes les personnes qui ne sont plus en mesure de le faire elles-mêmes, ou à celles qui, par manque de temps ou par la distance, ne peuvent plus s’en occuper correctement.

Plusieurs offres sont à la disposition des personnes intéressées : intervention unique ou abonnements, nettoyage simple ou avec fleurissement de saison.

 

=> Pour toutes informations complémentaires, contacter le 06 95 17 88 18

ou prendre un rendez-vous via le site internet : entretenir-son-souvenir.fr.

 

La nouvelle équipe de la Gaule Bessanaise mise beaucoup sur la jeunesse

 

Comme chaque année, la Gaule Bessanaise, association locale de promotion de la pêche, a tenu son assemblée générale à la salle Raymond Devos du centre social municipal.

Au-delà de toutes les questions évoquées en présence des élus et de quelques membres, l’accent a été volontairement mis sur la jeunesse avec la poursuite des actions envers les petits et jeunes bessanais.

En effet, la gratuité des permis de pêche pour les jeunes de moins de 12 ans a été renouvelée pour l’année 2022.

Par ailleurs, une participation de 10 euros est seulement demandée pour les permis de ceux âgés de 12 à 17 ans sur le secteur régional. Une action pour attirer de nouveaux membres, plus jeunes, afin de les former aux valeurs de la pêche et de la nature.

Les permis de pêche se prenant désormais sur internet, les responsables de l’association ont mis en place un accompagnement personnalisé pour guider les personnes qui le souhaitent dans cette démarche, jeunes ou moins jeunes évidemment.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le 07 66 86 69 99 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les Papillons toujours présents pour aider les enfants victimes de violences à Bessan

 

En février dernier, la commune était la première du département à signer une convention avec l’association nationale « Les Papillons » et à installer, dès le mois de mai, une boîte aux lettres de l’association à proximité de la cour de l’école élémentaire Victor Hugo. Le but est de permettre aux plus jeunes, victimes de violences (physiques, éducatives ou sexuelles), de maltraitances, de harcèlement ou encore de racket, de libérer leur parole.

Pour accompagner cette démarche, toutes les classes de l’école ont été sensibilisées par des bénévoles formés pour que leurs maux ne soient pas leur dernier mot.

En partenariat avec les enseignants de l’établissement, cette action sera renouvelée chaque année scolaire et en seulement six mois de présence, la boîte aux lettres a recueilli onze mots d’enfants, dont un a fait l’objet d’une information préoccupante auprès des autorités.

Malheureusement, les petits bessanais ne sont pas épargnés par ces mauvais faits, présents au quotidien dans leur famille ou dans leur école.

Pour la municipalité, et notamment Céline Sanchez, adjointe au maire chargée des affaires scolaires, il était évident et essentiel d’agir en les informant, aussi bien de leurs droits que de ce qui peut se produire dans leur environnement proche.

Plus d’infos en contactant le 06 12 52 92 62 ou en consultant le site internet : www.associationlespapillons.org.

 

Disparition : l’ancienne élue municipale Yvette Bouteiller nous a quittés

 

Son départ a suscité une émotion sincère chez toutes celles et tous ceux qui l’ont connue.

Yvette Bouteiller était une personne attachante et appréciée. Elle portait en elle la joie de vivre et s’impliquait totalement dans les causes qu’elle défendait. Elle a notamment incarné cette fibre qui la caractérisait bien lors du précédent mandat municipal où elle avait siégé dans l’opposition.

Ses anciens collègues, Sylvie Loubet et Olivier Goudou, ont rappelé dans un communiqué qu’elle avait toujours le souci de l’autre.

Durant sa vie professionnelle, elle a développé des villages de vacances de comités d’entreprise.

Le temps du mandat précédent, elle a siégé au conseil municipal, à l’agglo et au Ccas. Depuis un an, elle était au nombre des membres du conseil citoyen participatif.

Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, se souvient d’une femme engagée, entière, directe, opiniâtre et très assidue dans ses fonctions municipales. « Si nous étions opposés en conseil municipal, nous avions du respect dans nos prises de position » a-t-il publiquement indiqué.

La ville de Bessan présente à ses proches ses sincères condoléances.

L’année Molière débute avec la présentation d’une formidable bande dessinée

 

Molière est mort depuis quelques années. C’est aujourd’hui Lagrange, son ami de toujours, qui dirige la troupe.

Mais au moment où les répétitions pour la prochaine pièce vont reprendre, il est assailli par le doute :

les décisions qu’il prend pour le groupe sont-elles les bonnes ? Doit-il poursuivre son rôle de meneur ? C’est alors qu’Armande Béjart, veuve de Molière, lui rend visite afin de lui annoncer une importante nouvelle.

Au cours de leur entretien, ils se remémorent leurs rencontres du côté de Pézenas. Ils se souviennent avec nostalgie de ce jeune homme déterminé, juché sur son chariot de Thespis, emmenant sa troupe de comédiens de ville en ville. Jean-Baptiste Poquelin, dans un nuage de poussière, le regard rêveur mais concentré pour ne pas quitter l’ornière, ne se doutait pas encore que son périple le conduisait sur les chemins de la gloire…

Voici l’histoire de la bande dessinée rendant hommage à une étape décisive de l’illustre voyage de Jean-Baptiste Poquelin avant sa consécration.

En avant-première après Pézenas, cette bande dessinée sera présentée en mairie de Bessan

le dimanche 16 janvier, à 10h30 en présence des auteurs Olivier Cabassut, Benoit Lacou et de l’éditeur Alain D’Amato, bien connu dans la localité.

A ne pas manquer car comme le disait si bien Marcel Pagnol : « Jean-Baptiste Poquelin est né à Paris, Molière est né à Pézenas ».

 

Avec l’agglo, la sécurisation de l’alimentation en eau potable se termine

 

Des travaux sont actuellement en voie de se terminer du côté de la base de loisirs de la Guinguette afin de créer un forage supplémentaire.

Un nouveau sondage dans le but de mieux sécuriser l’alimentation en eau potable de la commune. Pour rappel, un forage est une pompe souterraine permettant de récupérer des eaux déjà filtrées naturellement.

Le chantier, porté par le service de l’eau et de l’assainissement de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, a permis la mise en place de la chambre de vanne et le raccordement au réseau public, intercommunal depuis 2017. Le captage en eau a pour but de remplir le réservoir situé à Saint-Claude et permettre à chaque habitant de disposer d’eau potable sans coupure.

Il y a quelques jours à peine, un local intégrant la tête de forage a été construit avec un béton spécial pour résister aux inondations, car le chantier se situe en zone inondable. En ce qui concerne les anciennes pompes, elles vont être changées à l’identique et l’ancien local va être agrandi.

Le montant de l’investissement est de 249.000 euros, financé par l’Agence de l’eau à hauteur de 49.135 euros.

Le centre communal d’action sociale de Bessan a distribué ses traditionnels colis de fêtes

 

Les élus municipaux, les administrateurs associatifs et les bénévoles du Centre communal d’action sociale (Ccas) ont récemment distribué les traditionnels colis de la solidarité aux familles bessanaises dans le besoin.

Une action à la fois simple et discrète à laquelle Laurence Thomas, adjointe au maire chargée des affaires sociales, tient beaucoup.

Il s’agit de préparer des colis avec des mets pour les fêtes de fin d’année et d’inviter généreusement des familles nécessiteuses à les récupérer au sein de la cantine municipale. Une vingtaine de familles était concernée cette année, sachant que le Ccas essaye de répondre aux besoins en fonction des situations les plus difficiles du moment. Les jeunes ont été au centre de ce geste solidaire cette année.

Avec les représentants du Ccas, Laurence Thomas a piloté la distribution des colis dans une ambiance chaleureuse et toujours avec le sens d’un service social adapté. Pendant les fêtes, le service social reste d’ailleurs disponible aux personnes qui le souhaitent. Il suffit de le contacter aux heures d’ouverture de l’hôtel de ville au 04 67 00 81 85.

S’exprimer différemment avec la nouvelle association Scènes d’expression

 

  

Une nouvelle association vient d’intégrer le paysage culturel bessanais, et notamment l’univers du théâtre amateur.

Scènes d’Expression : c’est quoi ?

Dans tous les cas, ce n’est pas un atelier théâtre classique. C’est un endroit où la liberté est de mise et où chacun peut s’essayer et s’exprimer à travers le corps, le chant, la danse et des textes.

Chacun avec son individualité, ses possibilités ou ses limites. Le tout porté avec bienveillance par une animatrice motivée.

C’est un lieu où on peut se découvrir s’amuser… et souvent se dépasser !

Cette nouvelle association invite les adultes à partir le lundi soir à la salle Raymond Devos du centre social Claire Estournet.

 

=> Pour tous renseignements complémentaires, il est possible de contacter les responsables

via la page Facebook de l’association : Scènes d’Expression

Une boutique bessanaise en ligne spécialisée dans les vêtements pour enfants

 

« O’ P'tites Bouilles » est une nouvelle boutique en ligne, entièrement bessanaise, de vente de vêtements pour enfants de la naissance jusqu’à quatorze ans.

Cette boutique, qui prend ses marques dans le paysage numérique, propose des vêtements modernes et de qualité.

Sa créatrice Deborah Sizaire est à l’écoute et disponible pour toutes demande, avec une spécialité de confections « bio » pour bébés.

Joie et bonne humeur sont leurs moteurs partagés sur la page Facebook (O' ptites Bouilles) et Instagram (optitesbouilles) de cette jeune société.

 

=> Les commandes sont privilégiées sur le site www.optitesbouilles.com.

La livraison se fait gratuitement à domicile sur Bessan ou sur place.

Comment s’inscrire sur les listes électorales pour pouvoir voter en 2022

 

Les élections présidentielle (10 et 24 avril) et législatives (12 et 19 juin) auront lieu en 2022.

Pour pouvoir voter, il faut être impérativement inscrit sur les listes électorales de sa commune de résidence.

Pour l’élection présidentielle, cette inscription peut être réalisée jusqu’au 4 mars. Plus précisément jusqu’au 2 mars par téléservice sur internet ou jusqu’au 4 mars par le biais du formulaire papier.

Mais comment procéder exactement ? Pour l’inscription en ligne, il suffit de se connecter au téléservice disponible via le site www.service-public.fr sur présentation d’un justificatif d’identité et d’un justificatif de domicile numérisés. La mairie enregistre ensuite votre demande ou vous sollicite en cas de précision ou de document manquant.

L’inscription peut également se faire directement en mairie, sur présentation d’un justificatif de domicile, d’un justificatif d’identité et de la demande d’inscription dûment remplie.

Cette procédure peut aussi se réaliser par courrier adressé en mairie, en joignant un justificatif de domicile, un justificatif d’identité et la demande d’inscription téléchargée sur internet.

Et si un électeur ne sait pas dans quelle commune il est véritablement inscrit, il est conseillé de le vérifier via la rubrique spéciale du site www.service-public.fr.

Dans tous les cas, le service des élections de la mairie de Bessan reste à la disposition du public pour tous renseignements. Pour le contacter, composer le 04 67 00 81 80,

du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h.